SPO-TESTS PHYSIQUE DES CANADIENS

Crédit : Sébastien St-Jean / Agence QMI

LNH

Les dessous de la LNH en 20 points

Les dessous de la LNH en 20 points

Louis Jean

Publié 19 septembre 2018
Mis à jour 19 septembre 2018

«L’année sera longue à Montréal.»

Combien de fois j’ai entendu ce commentaire cette saison!

La réalité est qu’il est impossible de savoir comment les choses iront. Je m’attends à ce que la plupart des joueurs fassent mieux cette saison. Plusieurs joueurs doivent se racheter, à commencer par Carey Price.

Est-ce que je pense que les Canadiens ont le talent pour rivaliser avec les bonnes équipes? Je ne le pense pas.

Une participation aux séries me semble improbable, mais pas impossible. Si les joueurs sont unis et se présentent à tous les soirs, tout peut arriver.

D’ailleurs, j’ai adoré le premier exercice au camp d’entraînement : des batailles à un contre un. Claude Julien donnait le ton au camp et même à la saison.

Il faudra travailler avec acharnement. La demi-mesure ne sera pas tolérée.

1. Prédiction : Carey Price rebondira. On me dit qu’il a beaucoup appris dans l’adversité l’an passé et veut faire partie de la solution.

2. Lorsque l’état major des Canadiens a parlé de problèmes d’attitude, le numéro 31 faisait partie de ceux qui étaient visés. Il a fait le vide et je crois qu’il va exercer un leadership positif cette saison.

3. Jonathan Drouin s’est présenté en excellente forme au camp d’entraînement. C’est une excellente nouvelle, car l’équipe comptera énormément sur lui cette saison et il le sait.

4. La passion de Drouin saute aux yeux lors des entraînements. Il est souvent le dernier joueur à quitter la glace parce qu’il perfectionne ses feintes et ses lancers.

5. L’impact et l’apport de Dominique Ducharme n’ont pas tardé à se faire sentir. Il a sans doute eu un gros mot à dire dans la décision de placer Drouin à l’aile en début de camp. Drouin a connu ses meilleurs moments en tant qu’ailier. Son entraîneur était...Ducharme.

6. Le débat est relancé sur la pertinence des combats au hockey après la blessure de Nicolas Deslauriers, lundi. Match hors concours ou pas, j’adore le fait qu’il joue toujours à fond de train.

7. Paul Stastny a eu une grande influence dans la décision de Max Pacioretty de signer une prolongation de contrat avec les Golden Knights. Les deux sont des meilleurs amis. Leur épouse et leur famille sont proches également.

8. Lorsque les Golden Knights et les Canadiens se sont entendus sur une transaction pour Pacioretty, la dernière condition était d’obtenir une prolongation de contrat. Marc Bergevin a donné six heures aux «Knights» pour régler le dossier, sinon l’échange avortait. Tout s’est réglé avec une minute à faire.

9.  Jesperi Kotkaniemi ne jouera pas à Laval. S’il ne fait pas le grand club cette saison, il retournera en Finlande pour parfaire son jeu. «Si on a besoin de lui pour faire les séries, nous ne sommes pas assez bons», a dit une source. Je pense qu’il serait sage d’être patient. Les Canadiens ont tout un espoir entre les mains.

10. Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, est un fan fini de Mike Bossy. D’ailleurs, celui qui a marqué 50 buts à neuf reprises a dit à M. Legault de ne jamais reculer lors d’un débat!

11. Simon Després revient de loin. Difficile de prédire quelles sont ses chances de décrocher un contrat avec les Canadiens. Je ne crois pas qu’il représente une option à long terme, mais pourrait-il être une police d’assurance jusqu’au retour de Shea Weber?

12. Després a exprimé la volonté de jouer pour le Rocket dans l’éventualité où il n’est pas retenu par le Tricolore. Je ne crois pas que ce soit une option.

13. Les problèmes de visa d’Erik Karlsson sont enfin réglés. Il s’est rapporté aux Sharks mercredi. Les partisans à San Jose sont blasés. L’équipe a fait les series 14 fois en 15 ans. Karlsson a recréé un engouement là-bas, mais il a surtout fait des Sharks de sérieux aspirants à la coupe Stanley.

14. Les Warriors de Golden State sont tellement dominants dans la NBA qu’ils monopolisent l’attention dans le marché. Il sera intéressant de voir l’impact qu’aura Karlsson en ce sens.

15. L’une des forces du Lightning de Tampa Bay est de créer une culture gagnante. Steve Yzerman a perpétué ce qu’il a appris avec les Red Wings. Le nouveau directeur général, Julien BriseBois, mérite aussi beaucoup de crédit en ce sens, me dit-on. Peu importe le rang de sélection d’un joueur au repêchage, le temps de glace va au mérite. L’attitude compte pour beaucoup.

16. Parlant des «Bolts», il y a une raison pour laquelle cette équipe est l’une des plus dominantes année après année. Elle fait toujours les choses de la bonne façon et traite ses employés avec respect. Hier, Jon Cooper a invité l’entraîneur-chef du club-école, Benoît Groulx, à diriger le match à ses côtés. Beau geste. Belle marque de respect.

17. Mes propos concernant Mark Stone ont fait couler beaucoup d’encre. J’ai dit qu’il ne veut plus jouer à Ottawa, ce que Stone a nié avec véhémence. C’est compréhensible. Permettez-moi de m’expliquer.

18. Stone est un vrai professionnel. Il veut gagner. Il a vécu beaucoup de frustration au fil des ans. Il n’est pas le premier. La réalité est qu’il est devenu très difficile pour les «Sens» d’attirer des joueurs et même de retenir les leurs. Cela dit, je veux être clair, Stone ne cherche pas à quitter le bateau. Mes propos portaient sur la fin de la saison, soit lorsque son contrat arrivera à échéance. Je n’ai jamais prétendu ou avancé que Stone avait réclamé une transaction. Je crois tout simplement que l’équipe aura fort à faire pour garder ses services. Si l’équipe continue de s’autodétruire, Stone partira.

19. Toujours concernant Stone, on me dit qu’il s’est présenté au camp avec une attitude et un engagement exemplaires. Il s'est engagé «à 100%» pour former le groupe de leaders de l’équipe avec Matt Duchene, entre autres, afin de s'assurer que les Sénateurs soient compétitifs cette saison.

20. Les Sénateurs ne peuvent parler de prolongation de contrat avec Stone avant le 1er janvier. Les prochaines semaines seront déterminantes.