Golf

Coupe FedEx: une nouvelle formule qui fait jaser

Publié | Mis à jour

Un objectif, plus d’argent à la ligne d’arrivée. Le nouveau concept de la PGA plaît aux golfeurs.

Mardi, le commissaire du circuit de la PGA, Jay Monahan a annoncé la modification des éliminatoires de la Coupe FedEx qui prendra effet dès la saison prochaine. Deux étapes éliminatoires mèneront au Championnat de la PGA à East Lake plutôt que trois.

Mais ce qui a surpris le monde du golf et fait couler beaucoup d’encre dans les 24 heures suivant l’annonce, c’est le système de pointage pour amorcer le championnat.

Selon la formule présente, les points des 30 meilleurs golfeurs au classement de la Coupe FedEx sont redistribués à l’aube du dernier tournoi de la saison. Au moment d’amorcer le tournoi, le meneur détient une avance de 200 points sur le second, 480 sur le troisième et ainsi de suite. Les calculs mathématiques sur l’éventuel gagnant de la Coupe FedEx se compliquent donc au fil des rondes et des mouvements au classement.

Mathématiquement, les 30 golfeurs ont des chances de gagner les grands honneurs, mais en réalité, les golfeurs du top 5 au classement de la Coupe FedEx présentent les meilleures chances.

Plus facile

L’an dernier, Xander Schauffele avait remporté le dernier évènement de la saison alors que Justin Thomas, fort d’une campagne comptant cinq victoires avait mis la main sur la Coupe FedEx et sa bourse de 10 millions de dollars. La grande vedette avait donc été récompensée.

Voilà l’un des cinq objectifs du circuit. Chaque année, Monahan et ses troupes évaluent le système selon la représentativité du champion de la Coupe FedEx sur l’allure de la saison, l’aspect dramatique des éliminatoires, surtout lors du Championnat du circuit, le calendrier, la compréhension du système de pointage et la signification de l’enjeu sur le grand trophée.

Or, après trois ans de réflexions, la PGA a décidé de modifier sa recette dans l’intérêt de ses amateurs. Le complexe système de pointage du classement de la Coupe FedEx lors du Championnat du circuit sera dorénavant présenté sous forme de score par rapport à la normale.

Ainsi, le meneur partira avec une longueur d’avance. Avant même de planter sa balle sur le premier tertre, il affichera -10, le second -8, le troisième -7, le quatrième à -6 et le cinquième à -5. Par la suite, les golfeurs se verront attribuer un score par tranches de cinq au classement. Les tenants de la position 26 à 30 débuteront donc à égalité avec la normale.

C’est là où les golfeurs et les amateurs ont réagi et grincé des dents. Au golf, chaque participant amorce un tournoi à égalité. Cette nouvelle formule enfreint les principes du sport. C’est comme si Usain Bolt démarrait le sprint du 100 mètres avec une avance de 30 mètres.

«Bizarre et différent»

L’association des joueurs y a tout de même donné son accord au bout de plusieurs rencontres avec les autorités de la PGA.

Si certains ont applaudi l’effort afin de faciliter la compréhension des amateurs, comme Tiger Woods l’a fait, d’autres ont exprimé leurs doutes.

«Ce sera étrange et très différent d’être à -10 sur le premier tertre, a souligné Justin Rose. De notre point de vue, le bon golf restera récompensé durant toute la saison. C’était l’important.»

«Comme n’importe quoi, il faudra s’y habituer et être confortable avec cette formule, car c’est la décision, a fait savoir le champion en 2017, Justin Thomas, dans un discours ambigu. Ce sera difficile d’assimiler qu’on pourrait commencer un tournoi avec un retard de quelques coups et qu’on pourrait quand même avoir des chances de gagner.»

«J’espère que ce système ajoutera une touche de drame dans la compétition et qu’il couronnera le réel champion de la saison. J’aimais la formule actuelle, a-t-il ajouté. J’en étais entièrement satisfait. Mais si le résultat final indique que c’est moi qui remporte la Coupe FedEx, je me fous du système de pointage.»

Difficile de résister et refuser les nouvelles idées quand les bourses seront doublées et que le cachet de l’enjeu principal sera bonifié de cinq millions de dollars. Oui, l’an prochain, le gagnant de la Coupe FedEx empochera 15 millions de dollars! À cela s’ajoute une enveloppe de 10 millions de dollars qui sera distribuée parmi le top 10 du classement à l’issue de la «saison régulière».