Crédit : Roger Gagnon/Agence QMI

Sports aquatiques

Le premier homme ayant traversé le lac Saint-Jean est décédé

Publié | Mis à jour

L’ancien nageur en eau libre Jacques Amyot, qui fut le premier homme ayant traversé le lac Saint-Jean, est décédé à l’âge de 93 ans, a-t-on annoncé vendredi.

Fait Chevalier de l’Ordre national du Québec en 2001, Amyot est passé à l’histoire le 23 juillet 1955 quand il a parcouru le célèbre lac à la nage complète, totalisant 26 kilomètres entre Vauvert et Roberval en 11 h 32 min 10 s, et ce, malgré des orages forts et des eaux troubles et froides.

Dans un communiqué, la direction de la Traversée internationale du lac Saint-Jean a rappelé les propos de M. Amyot au sujet de sa victoire de l’époque. «Il n’y avait plus de place dans la chaloupe qui m’escortait et je ne pouvais pas y monter. Je n’ai pas eu le choix de traverser le lac.»

«C’est grâce à des pionniers comme Jacques Amyot si la Traversée existe. Nous sommes tous très attristés par cette nouvelle, a ajouté la présidente du conseil d’administration de l’événement, Kim Privé. Il était un phare, une force de la nature, un symbole de santé et de longévité admiré par tous; plusieurs nageurs de tous les âges et de tous les pays tenaient à lui serrer la main et à se faire prendre en photo avec lui.»

En plus de son exploit de 1955, Amyot est devenu le premier Québécois à traverser la Manche, de la France à l’Angleterre, l’année suivante. Il a récidivé en faisant le chemin inverse 19 ans plus tard. Il fait partie du Temple de la renommée de la natation québécoise.