Crédit : AFP

Boxe

L’objectif de Gary O’Sullivan contre David Lemieux

L’objectif de Gary O’Sullivan contre David Lemieux

Bernard Barré

Publié 06 septembre 2018
Mis à jour 06 septembre 2018

Le gars a de l’expérience (28-2-0, 20 K.-O.) chez les professionnels. Il a déjà été champion d’Irlande chez les amateurs. Il possède un meilleur classement que notre Québécois David Lemieux (39-4-0, 33 K.-O.) avec ses enviables troisièmes places WBA et WBO. Grâce à son titre NABA et WBO intercontinental, il est légitime pour lui, de penser quitter le ring dans les bottines du vainqueur.

Mais comment fera-t-il cela face à un matraqueur notoire comme Lemieux?

Le plan de match sera sûrement d’amener le combat le plus loin possible. Oublier le «knockout» rapide. Lemieux a fait la preuve qu’il est très solide. Si un grand champion démolisseur comme Gennady Golovkin (38-0-1, 34 K.-O.) n’a pas réussi à le terrasser pour le compte (sa chute au tapis lors de sa défaite contre ce dernier a été brève), il est peu probable que l’Irlandais sorte un lapin de son chapeau. Donc, le truc serait de se rendre dans la deuxième partie du combat, soit le septième round et souhaiter une baisse d’énergie drastique de l’ex-champion du monde, ce qui aurait pour effet d’emmagasiner les résultats.

Au-delà de la distance, l’intensité du combat pourrait aider à faire fondre la résistance de l’adversaire. O’Sullivan devra faire ce qu’il fait le mieux, soit de forcer les échanges et jouer physiquement. Accepter de souffrir en attaquant continuellement tout en se mettant en danger défensivement. Sa seule défaite avant la limite fut contre Chris Eubank fils (26-2-0, 20 K.-O.) par abandon sur blessure au tympan. Son autre défaite fut par décision unanime contre le champion du monde Billy Joe Saunders (26-0-0, 12 K.-O.), qui s’était aussi payé la traite par la suite contre notre dur cogneur lavallois.

Une certitude est que par le style offensif et agressif des deux protagonistes, les spectateurs seront assurés de fortes émotions et ce combat a de bonnes chances de voler la vedette à la finale tant attendue entre les méga-étoiles mondiales Saul «Canelo» Alvarez (49-1-2, 34 K.-O.) et Gennady Golovkin. Grande soirée de boxe pour les amateurs qui a tous les atouts pour être la soirée de l’année. J’ai hâte.