UFC

«GSP» n’écarte pas un retour

Publié | Mis à jour

Georges St-Pierre estime qu’on a de bonnes chances de le revoir dans un octogone de l’UFC un jour. Toutefois, ce ne sera pas à n’importe quelle condition.

Son nom a été mentionné dans quelques rumeurs au cours des dernières semaines quant à un possible duel. Comme il le fait si bien dans l’octogone, «GSP» a bien esquivé les questions à ce sujet.

Il n’a pas voulu confirmer son retour, mais on sent que la flamme du combattant est toujours bien présente chez lui.

«Je ne ferme pas la porte, mais je veux que ça en vaille la peine, a indiqué Georges St-Pierre lors d’une mêlée de presse mercredi matin. Pour le moment, je ne signerais aucun contrat avant que tous mes problèmes de santé soient derrière moi.»

Après le duel contre Michael Bisping, la fierté de St-Isidore s’est rendu compte qu’il avait un ulcère à l’estomac. St-Pierre a dû prendre de la médication pour avoir un certain contrôle sur les symptômes.

«Je me sens beaucoup mieux, a-t-il souligné. La seule chose que je ne veux pas, c’est de parapher une entente et que le stress fasse réapparaître les symptômes. Comme on le sait, le stress, ça peut faire amplifier les choses.»

Plusieurs clients potentiels

Depuis quelques années, les amateurs d’arts martiaux mixtes rêvent d’un duel entre «GSP» et Conor McGregor. Cependant, le Québécois devrait trouver une façon de descendre dans la division de 155 lb.

«Je pourrais me battre dans cette catégorie, a expliqué St-Pierre. Par contre, je ne suis pas un amateur des grosses coupes de poids. Ma santé est ma priorité.

«Je pourrais me battre à 155 lb pour un défi spécial, mais ce n’est pas quelque chose que je ferais deux ou trois fois par année. Ma santé vaut plus que tout l’argent du monde.»

Parmi les combats qu’il regardera avec attention dans les prochaines semaines, il y a celui entre McGregor et le Russe Khabib Nurmagomedov qui est le champion de cette catégorie. St-Pierre aimerait bien croiser le fer avec le gagnant de ce duel qui sera présenté le 6 octobre.

Même s’il pouvait encaisser une excellente bourse pour affronter McGregor, il préférerait se mesurer à Nurmagomedov. Celui-ci représenterait un plus gros défi pour St-Pierre sur le plan sportif.

Il pourrait aussi réaliser un exploit qu’aucun autre combattant n’a réussi auparavant: devenir champion dans une troisième catégorie. C’est un aspect qui allume beaucoup «GSP».

Pour ce qui est de McGregor, St-Pierre s’est fait raconter qu’il regardait pour une revanche avec Floyd Mayweather fils dans un ring de boxe. Pour le bien des amateurs des sports de combat, il ne faudrait pas qu’un tel scénario se concrétise.

Non à Diaz

Le nom de St-Pierre a également été associé à celui de Nate Diaz. Cependant, le Québécois a rejeté cette possibilité du revers de la main.

«Ce ne serait pas un bon combat pour moi, a-t-il affirmé. C’est sûr qu’il y aurait de l’argent à faire, ça ne m’apporterait rien au niveau la notoriété et de l’image. C’est un duel qui ne me ferait pas bien paraître.

«De plus, à 37 ans, ça ne me tente pas de perdre deux mois de ma vie pour aller me battre avec Nate Diaz. Ce n’est pas un manque de respect à son endroit. J’ai battu son frère que j’estime qu’il est meilleur que lui. J’aurais tout à perdre et rien à gagner. Le risque n’en vaut pas la peine.»