Crédit : Marc Desrosiers / Agence QMI

Alouettes

Alouettes: Former un tout

Publié | Mis à jour

Pour avoir la chance de remporter une partie, une équipe doit être en mesure d’exceller dans au moins deux des trois phases.

Vendredi, contre Ottawa, les Alouettes ont répondu présents dans les trois départements.

«On doit former un tout pour connaître du succès, a souligné l’ailier défensif Jesse Joseph. C’est tellement un sentiment agréable de voir notre équipe obtenir du succès dans les trois phases.»

La défensive montréalaise a été capable d’appliquer de la pression sur le quart du Rouge et Noir, qui a été obligé de se débarrasser du ballon à plusieurs occasions.

«On savait qu’on devait être dans son visage pendant tout le match, a précisé Joseph, qui a obtenu un sac et un plaqué pour une perte en première demie. Si j’ai connu un bon match, c’est en raison de mes coéquipiers. On a tous tiré dans la même direction.»

Pipkin louange sa ligne

Pour sa part, le quart Antonio Pipkin a lancé des fleurs à sa ligne offensive.

«Ils ont fait du gros boulot, car Ottawa a exécuté plusieurs blitz contre nous. Mes receveurs ont fait de gros attrapés, a souligné celui qui a une fiche de 2-1 comme partant. On a toujours gardé la tête haute même si on a connu des moments difficiles. C’est positif.

«Pour le reste, on doit regarder les vidéos pour corriger les erreurs que nous avons faites dans la zone payante. Puis, je prends le blâme pour les deux interceptions. C’est de ma faute.»

Kristian Matte lui a retourné la pareille.

«Pip [surnom de Pipkin] a pris de bonnes décisions avec le ballon. Pour son expérience et son âge, c’est rare de voir un pivot aussi calme. Il ne laisse jamais ses émotions prendre le dessus.

«On a senti qu’on avait un peu de contrôle sur notre destinée à l’attaque même si le Rouge et Noir a envoyé plusieurs blitz différents. C’était un match physique dans les tranchées. Du côté défensif, l’unité a joué tout un match.»