Blue Jays - MLB

Humiliation totale pour les Blue Jays

Publié | Mis à jour

Le voltigeur Adam Jones a claqué un grand chelem en fin de cinquième manche, mercredi, à Baltimore, menant les Orioles vers un triomphe de 10-5 contre les Blue Jays de Toronto.

La troupe du gérant John Gibbons s’est ainsi fait rendre la monnaie de sa pièce par la pire équipe du baseball majeur. Balayés dans une série de trois parties la semaine dernière dans la Ville Reine, les Orioles (40-94) ont remporté leurs trois matchs présentés à domicile face aux Jays depuis lundi.

Avec un retard de 4-1, Jones a catapulté le tir de Ryan Borucki par-dessus la clôture du champ gauche. Pour le vétéran, il s’agissait d’un 14e coup de quatre buts en 2018. Il a produit un autre point à l’aide d’un simple en huitième.

Trey Mancini a aussi réussi un circuit. Il a croisé le marbre deux fois, tout comme John Andreoli. Le receveur Austin Wynns a marqué à trois reprises et frappé deux coups sûrs.

Le partant Alex Cobb a donné cinq points, huit coups sûrs et deux buts sur balles en cinq manches et deux tiers. Sean Gilmartin (1-0) a été crédité de la victoire. Le releveur Mychal Givens a disposé de Teoscar Hernandez sur des prises avec les coussins tous occupés en début de neuvième pour signer son cinquième sauvetage de l’année.

Du mauvais baseball

Pour les perdants, qui ont commis quatre erreurs en défensive, Justin Smoak a envoyé un tir hors des limites du terrain pour la 21e fois de la campagne durant le premier tour au bâton. Kevin Pillar et Devon Travis ont aussi étendu les bras. Russell Martin n’a pas frappé en lieu sûr en trois présences officielles, mais il a soutiré deux buts sur balles et inscrit un point.

Borucki (3-4) a alloué cinq points et huit frappes en lieu sûr en quatre manches et deux tiers.

La formation ontarienne visitera les Marlins de Miami de vendredi à dimanche.