Alouettes

Enfin une victoire à domicile pour les Alouettes

Publié | Mis à jour

Offrant tout un spectacle à leurs partisans montréalais, les Alouettes ont mis fin à une séquence de six défaites, vendredi soir, en l’emportant par le pointage de 25-22 face aux Argonauts de Toronto. Ils ont du même coup obtenu un premier gain à domicile depuis le 11 août 2017, soit il y a plus d’un an.

Un placement de 27 verges de Boris Bede avec un peu plus d’une minute à écouler au quatrième quart a fait la différence tandis que le botteur des Argos Zackary Medeiros, sur un essai de 53 verges, a frappé le poteau lors du dernier jeu du match.

Il s’agit seulement d’une deuxième victoire en 10 parties pour les Alouettes depuis le début de la saison.

Effectuant un retour au Stade Percival-Molson, mais dans le camp adverse, Anthony Calvillo, entraîneur des quarts-arrières des Argos, a pu constater qu’il y a encore de l’espoir pour trouver un pivot de qualité chez les Alouettes.

En l’absence de Johnny Manziel, le jeune Antonio Pipkin a certainement montré de belles choses, lui qui en était à un deuxième départ consécutif à titre de quart-arrière du club montréalais.

«C’était vraiment amusant et on a gagné le match, a simplement résumé Pipkin, au terme de la rencontre. L’organisation va dans la bonne direction.»

«C’est un sentiment spécial (de gagner à la maison) car nous avons un merveilleux groupe de partisans, a pour sa part affirmé l’entraîneur-chef Mike Sherman. C’était une magnifique soirée à Montréal.»

Plus de 300 verges de gains

Sherman s’est montré naturellement satisfait du travail de Pipkin, se gardant toutefois d’affirmer qu’il était maintenant son homme de confiance.

L’athlète de 23 ans a notamment réussi une passe importante de 41 verges à B.J. Cunningham au quatrième quart. Il a ensuite porté le ballon sur une verge pour le touché. Pipkin avait aussi inscrit un majeur par la course, au deuxième quart, un jeu de deux verges. Pendant la rencontre, le quart-arrière a également impressionné avec une longue passe de 52 verges captée par Ernest Jackson. Ce même Jackson a toutefois beaucoup moins bien paru, au troisième quart, quand le ballon a bondi sur lui avant d’être intercepté et retourné pour le touché par Alden Darby.

Quoi qu’il en soit, Pipkin a terminé la rencontre avec 22 passes complétées en 32 tentatives pour des gains de 303 verges par la passe. Il a aussi parcouru un total de 29 verges au sol, obtenant surtout ses deux touchés. Bede a pour sa part conclu la rencontre avec quatre placements en autant de tentatives.

Stanback et Bowman contribuent

Appelé à remplacer Tyrell Sutton, blessé, le porteur de ballon des Alouettes William Stanback a terminé le match avec 53 verges de gains par la voie terrestre. Il a aussi capté deux passes pour un total de 20 verges.

En défensive, John Bowman a bien fait à son retour au jeu. L’ailier défensif des Alouettes, qui avait raté les deux derniers matchs de l’équipe en raison d’une déchirure partielle à un biceps, a multiplié les plaqués défensifs (cinq) en plus d’obtenir un sac du quart.