SPO-SOCCER-IMPACT

Crédit : PHOTO DOMINIC CHAN/AGENCE QMI

Impact

Cinq moments marquants de la rivalité Impact-Toronto FC

Publié | Mis à jour

L’Impact sera au BMO Field pour y affronter le Toronto FC, ce samedi soir, dans ce qui sera un nouveau chapitre d’une rivalité qui gagne en intensité depuis quelques années.

Chaque fois, c’est un match que les joueurs et les partisans des deux équipes attendent avec beaucoup de fébrilité. Parce qu’on sait que ce sera émotif, que les joueurs ne cèderont pas un pouce et que le résultat, qu’il aille d’un côté ou de l’autre, permettra aux partisans des gagnants de se moquer de l’adversaire... jusqu’au prochain match.

Cette rivalité a donné lieu à plusieurs moments mémorables au cours des dernières saisons. Voici cinq d’entre eux, sans ordre particulier.

La correction au BMO Field

Le Toronto FC a tout raflé en 2017 et se dirigeait allègrement vers une saison parfaite à domicile avant que l’Impact ne se présente au BMO Field le 20 septembre. Le bleu, blanc et noir connaissait à l’inverse une saison très compliquée et c’est sans Sebastian Giovinco et Jozy Altidore, blessés, que le TFC a dû l’accueillir. L’Impact a amorcé le match en lion et malgré quelques errements défensifs, l’a finalement emporté 5-3 pour ce qui était seulement la deuxième victoire de l’équipe en MLS dans l’enceinte torontoise. Si Nacho Piatti et Anthony Jackson-Hamel ont brillé avec des doublés, c’est le missile de Marco Donadel qui aura marqué les mémoires des partisans au sujet de ce match.

Fouetté, l'Impact va battre le Toronto FC au BMO Field - TVA Sports

 

La correction en Championnat canadien

Le Championnat canadien est la chasse gardée du TFC depuis quelques années maintenant, mais cette nouvelle domination (après celle de 2009-2012) est survenue à la suite de dures éliminations aux mains de l’Impact en 2013 et 2014. La claque n’a jamais été aussi cinglante que ce soir de mai 2013, alors que l’Impact l’avait emporté 6-0, notamment grâce à deux buts de Marco Di Vaio. C’était la fête au Stade Saputo, malgré le temps maussade.

 

La défaite crève-cœur en demi-finale de la Coupe MLS

Jamais l’Impact n’est venu aussi près d’accéder à la finale de la Coupe MLS. Il fallait que ce soit le Toronto FC qui se mette dans son chemin. Au terme d’une demi-finale complètement survoltée, tant à l’aller, devant plus de 60 000 personnes au Stade olympique, qu’au retour dans un BMO Field chauffé à blanc, le TFC s’impose en prolongation. L’Impact, ce soir-là, a tout donné. Mais le TFC étant devenu une grosse cylindrée, ce n’était plus assez.

La saison de l'Impact prend fin - TVA Sports

 

La fin abrupte du TFC

Après huit années sans se qualifier pour les éliminatoires de la Coupe MLS, le Toronto FC y parvient enfin au terme de la saison 2015. L’équipe doit d’abord passer par un match de barrage, où l’y attend... l’Impact, au Stade Saputo, qui plus est. Le onze montréalais, à ce moment, surfait toujours sur la vague Didier Drogba, venu illuminer la fin de saison du club avec 11 buts en autant de matchs. L’Ivoirien a marqué dans ce match de barrage, qui s’est terminé sur un score de 3-0 pour l’Impact. Les partisans, cependant, se rappelleront toujours du premier but de la rencontre, inscrit par un Patrice Bernier en transe. Le capitaine de l’Impact répondait TOUJOURS présent dans les derbys contre Toronto.

Mené par son capitaine, l'Impact l'emporte - TVA Sports

 

Empoignades et bousculades

L’animosité entre les joueurs de l’Impact et du TFC donne souvent lieu à du jeu rude, où les contacts s’accumulent, et où les bousculades et empoignades sont fréquentes.

Comme lors de ce match de Championnat canadien où Patrice Bernier y est allé d’un tacle très appuyé sur un certain Daniel Lovitz, alors membre du Toronto FC :

Un geste de Bernier sème le chaos - TVA Sports

Ou alors, sur ce carton rouge encaissé par le milieu de terrain de l’Impact Callum Mallace en 2016:

Un carton…vraiment?! - TVA Sports

Que dire de cette authentique mise en échec de Kyle Fisher sur le pauvre Steven Beitashour, qui a ensuite dû être opéré au pancréas?

Un train nommé Fisher - TVA Sports

Même les clubs-écoles se détestent : en 2016, des joueurs du défunt FC Montréal et du Toronto FC 2 en étaient venus aux coups lors d’un match de USL.

MLS et USL, même «combat» - TVA Sports

En somme : il vaudrait mieux ne pas rater le match de samedi soir. C’est un rendez-vous dès 19h30, à TVA Sports!