SPO-MONTREAL ALOUETTES VS EDMONTON ESKIMOS

Crédit : CODIE MCLACHLAN/AGENCE QMI

Alouettes

De grands souliers à chausser pour William Stanback

Publié | Mis à jour

Avec la blessure de Tyrell Sutton, le porteur de ballon réserviste des Alouettes de Montréal William Stanback aura la chance de se faire valoir, vendredi soir au Stade Percival-Molson, alors que les Argonauts de Toronto seront en ville.

La tâche sera cependant ardue pour Stanback puisque Sutton a une place bien particulière aux yeux de l’entraîneur-chef des Alouettes, Mike Sherman.

«C’est dur de perdre un gars comme Tyrell [Sutton], il ne fait pratiquement pas d’erreur, a indiqué Sherman, en marge de l’entraînement des siens, mercredi. C’est l’un des meilleurs porteurs de ballon en protection de passe que j’ai vu dans ma carrière. Il met ses adversaires au sol. Et je pense aussi qu’avec le ballon dans ses mains, il est toujours en mesure d’aller chercher plusieurs verges après le contact.»

Sutton est tombé au combat au quatrième quart, samedi, dans la défaite contre les Eskimos d’Edmonton. Il s’est blessé à une cuisse et ne devrait pas revenir au jeu avant quelques semaines. C’est donc Stanback qui débutera la rencontre comme porteur de ballon.

«J’aime Stanbank, car il peut retourner des bottés et il est un bon leader. Ce sera vraiment intéressent de le voir jouer comme partant», s’est contenté de dire Sherman.

L’Américain de 24 ans, qui a passé du temps dans l’organisation des Packers de Green Bay en 2017, évolue avec les Alouettes depuis le début de la présente saison. En huit parties, il a seulement amassé 56 verges de gains en cinq courses, mais il a récolté 429 verges sur 17 retours de botté.

«C’est une belle opportunité, une étape de plus pour moi. J’ai vraiment beaucoup appris dans les derniers mois, notamment de Tyrell [Sutton]. Je suis excité et prêt à embarquer sur le terrain», a expliqué Stanback.

Ce dernier se décrit comme un joueur versatile.

«Je suis un gros porteur, qui a une bonne vitesse, a-t-il dit. Je me considère complet. J’attrape bien les ballons et je fais tout en mon possible pour permettre à l’équipe de gagner.»

Et «Johnny Football» ?

Sans grande surprise, le quart-arrière Johnny Manziel était de nouveau absent de l’entraînement de mercredi en raison d’une commotion cérébrale subie dans l’affrontement contre le Rouge et Noir d’Ottawa, il y a moins de deux semaines.

Sherman n’avait pas de date de retour officielle pour son partant, mais il affirme qu’il se sent mieux.

«Je l’ai texté hier soir [mardi] et il m’a dit qu’il se sentait bien, a-t-il révélé. Tous les jours, il y a de l’amélioration. On espère qu’il sera dans un meilleur état demain et on verra pour la suite.»

Lors de l’entraînement de mardi, Sherman s’était pourtant dit optimiste de voir Manziel sur le terrain dès cette semaine.

«Ils [les médecins] me disent qu’il ne peut pas jouer. Je ne suis pas un docteur. Ils vont me dire quand il sera de retour.»

À moins d’une intervention divine dans les prochaines heures, tout porte à croire qu’Antonio Pipkin obtiendra, vendredi, son deuxième départ en carrière dans la Ligue canadienne de football.