Indycar

«C'est la pire chose que l'on peut voir» - Alex Tagliani

Publié | Mis à jour

Dimanche, le pilote canadien Robert Wickens a été impliqué dans un violent accident sur le circuit de Pocono, en Pennsylvanie.

«C’est la pire chose que l’on peut voir, une monoplace qui monte ainsi dans la clôture, a indiqué le Québécois Alex Tagliani, lundi, sur les ondes de TVA Sports.

«La clôture est comme un rasoir qui détruit une voiture en mille pièces. On a perdu Dan Wheldon à cause d’un incident de la sorte. Et il y a trois ans, il y a eu le décès de Justin Wilson sur le même circuit de Pocono.»

Mais que faire pour éviter de tels accidents?

«Toutes les pistes ovales ont un certain risque, c’est certain, mais j’inviterais les pilotes à prendre une marche sur les circuits pour voir l’état des clôtures, c’est hallucinant, a commenté Tagliani.

«La prochaine étape serait de mettre des panneaux anti-intrusion, anti-balles, qui seraient positionnés sur les clôtures pour éviter qu’une voiture se fasse complètement désintégrer comme on l’a vu ce week-end.»

Les pilotes doivent également se tenir debout s’ils jugent qu’un circuit quelconque est trop dangereux, selon Tagliani.

«À Las Vegas, en 2011, nous étions plusieurs à dire que nous ne devions pas courir là, que c’était ridicule d’avoir trois voitures de large à ces vitesses-là, a-t-il dit.

«Il n’y a pas eu d’incident lors des essais et nous avons donc fait la course, mais il y a finalement eu le décès de Dan Wheldon. Après avoir parlé avec plusieurs pilotes, nous étions plusieurs à croire que quelqu’un aurait dû mettre ses culottes.»

Voyez l’entrevue complète d’Alex Tagliani dans la vidéo ci-dessus.