Indycar

IndyCar : Robert Wickens impliqué dans un accident violent

Publié | Mis à jour

Les images sont saisissantes et font craindre le pire. Le bolide de Robert Wickens, projeté dans les airs après une touchette avec la monoplace de Ryan Hunter-Reay à très haute vitesse, frappe une clôture de protection avant d’effectuer plusieurs tonneaux sur l’ovale de Pocono, en Pennsylvanie.

Le choc est brutal. La scène nous rappelle l’embardée qui avait coûté la vie à Dan Wheldon dans la même discipline à Las Vegas en 2011.

Il aura fallu de longues minutes aux secouristes de la Série IndyCar pour l’extirper de sa voiture amochée. Pendant les procédures, on le dit alerte et conscient. Il est transporté par hélicoptère au Centre hospitalier du Lehigh Valley Cedar Crest, non loin du circuit.

Aux dernières nouvelles, le pilote torontois de 29 ans, à sa première saison complète en IndyCar, était à l’unité des soins intensifs pour y soigner des «blessures orthopédiques», selon le dernier bilan publié par les dirigeants de la série.

Des sources laissent croire que Wickens souffrirait de fractures multiples aux jambes et d’un traumatisme crânien. On devrait en savoir davantage sur son état de santé lundi matin.

Hinchcliffe impliqué aussi

Ironie du sort, son coéquipier de l’écurie Schmidt Peterson et compatriote, James Hinchcliffe, a lui aussi été impliqué dans l’accident survenu au huitième tour des 200 tours de la course.

S’il a pu sortir de sa voiture par ses propres moyens, on l’a vu secoué et se plaindre de malaises aux mains.

Admis au même hôpital que Wickens, Hinchcliffe a toutefois refusé de parler aux journalistes «par respect pour Robert» quand il a obtenu son congé quelques heures plus tard.

La course, remportée par l’Américain Alexander Rossi, a été retardée de près de deux heures pour permettre aux travailleurs de réparer une section de clôtures arrachée après l’impact.

Le circuit maudit : à pareille date, il y a trois ans et au même endroit, Justin Wilson avait été frappé à la tête par un débris provenant d’une autre monoplace. Le pilote britannique, âgé de 37 ans, est décédé le lendemain.