Crédit : MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Impact de Montréal

Impact: faire ce que l’on dit

Impact: faire ce que l’on dit

Fréderic Lord

Publié 17 août 2018
Mis à jour 17 août 2018

Il y a de ces phrases qui vous suivent toute une saison. Qui ne se souvient pas du «notre défense est meilleure que l’an dernier» de Marc Bergevin. Un énoncé malheureux et malavisé qui lui sera revenu au visage encore et encore au cours de la dernière saison.

Pour l’Impact, il y aurait bien pu avoir un moment semblable. En début d’année, pour justifier la transaction impopulaire engageant Laurent Ciman, Adam Braz laissait entendre que «l’âge (avait) été important dans cette transaction.» Rémi Garde ajoutait même de façon très logique qu’il voulait rajeunir un effectif qui était parmi les plus vieux de la MLS.

Fast forward huit mois plus tard : L’Impact s’en remet à deux joueurs de 35 ans et plus, Rod Fanni et Bacary Sagna, pour assurer ses arrières. Ces deux joueurs font d’ailleurs partie des dix plus vieux joueurs de champ à jouer en MLS.

Joueurs de champ les plus âgés en MLS

  1. Ashley Cole 37 ans – L.A. Galaxy
  2. Zlatan Ibrahimovic 36 ans – L.A. Galaxy
  3. Alan Gordon 36 ans – Fire de Chicago
  4. David Villa 36 ans - NYCFC
  5. Rod Fanni 36 ans - Impact
  6. Kyle Beckerman 36 ans – Real Salt Lake
  7. DeMarcus Beasley 36 ans – Dynamo de Houston
  8. Ricardo Clark 35 ans – Crew de Columbus
  9. Bacary Sagna 35 ans - Impact

Au cours de la conférence téléphonique pour expliquer la transaction Ciman, Braz nous laissait aussi avec cette phrase : «Le plafond salarial joue un rôle dans toutes les décisions qui sont prises dans cette ligue.»

Une réponse vague à dessein de la part du directeur technique, mais comme elle suivait une question qui visait à comprendre si l’Impact visait à économiser en échangeant le Belge, l’interprétation en découlant ne pouvait qu’aboutir à une validation.

Encore là, on ne peut que constater que l’Impact a dévié de son objectif initial puisque Fanni, Rudy Camacho et on peut anticiper que Sagna aussi gagnent plus que Ciman d’après le rapport de l’Association des joueurs de la MLS.

Personne ne remettra en doute les qualités de Fanni et Sagna et la justesse – immédiate – de leur recrutement. Fanni, de ce qu’il nous a montré jusqu’ici, semble en mesure de jouer au-delà de ses 40 ans.

Mais, comme le soulignait avec justesse notre collègue Hassoun Camara, quel est le projet à moyen terme? Est-ce que Fanni et Sagna y participeront?

Et combien de défenseurs internationaux peuvent se permettre une équipe MLS? Avec six joueurs (Cabrera, Camacho, Diallo, Fanni, Raitala et Sagna) qui occupent ces positions névralgiques chez le Bleu-Blanc-Noir, on peut se demander comment on se libérera de ce désavantage compétitif qui affuble particulièrement les clubs canadiens du circuit Garber.

Bref, pour neuf matchs (et les séries?), parfait. Pour la saison prochaine, ça reste à voir. Le club en a pris conscience, mais il aura intérêt à rebondir et connaître un meilleur marché des transferts l’hiver prochain, parce que les deux derniers n’ont pas été en adéquation avec le projet communiqué.

Heureusement pour le Bleu-Blanc-Noir que Fanni et Sagna, ce ne sont pas Schlemko et Alzner...