Coupe Rogers 2020

Eugenie Bouchard confiante pour le reste de la saison

TVA Sports / Agence QMI

Publié | Mis à jour

Après avoir atteint les quarts de finale du double en compagnie de l’Américaine Sloane Stephens, Eugenie Bouchard a mentionné, jeudi, qu'elle ne souhaite que s’amuser pour le reste de la Coupe Rogers et de ne penser qu'au prochain match.

«On a très bien joué aujourd’hui, j’ai toujours du plaisir à jouer avec Sloane Stephens. Je la connais depuis que j’ai 12 ans alors on ne fait que s’amuser sur le court et se dire des blagues entre les échanges», a mentionné Bouchard en entrevue à TVA Sports.

La Montréalaise de 24 ans n’a pas voulu affirmer si elle allait participer à un autre tournoi au Canada cette année, soit le Odlum Brown VanOpen à Vancouver, qui commencera le 11 août.

«Je ne sais pas encore si c’est dans les plans, je prendrai une décision après le tournoi en double, à Montréal, mais vous me connaissez, je prends souvent des décisions à la dernière minute», a expliqué Bouchard en riant.

«Je veux surtout arriver prête pour le tournoi des qualifications du US Open, je continue à travailler fort et je veux m’améliorer et je sais que je peux me qualifier au tableau principal de ce Grand Chelem», a-t-elle ajouté.

Bouchard voit d'ailleurs d'un bon œil les prochains matchs cruciaux pour elle qui arrivent à grands pas.

«J’ai amélioré mes coups et je pense que, grâce à mon nouvel entraîneur, j’ai gagné en confiance depuis les derniers jours. J’ai aussi un autre entraîneur qui m’a permis d’améliorer mon endurance et mon physique, donc j'espère pouvoir gagner de gros matchs prochainement.»

«Une rencontre disputée sur un court beaucoup trop petit»

La rencontre de jeudi d'Eugenie Bouchard devait avoir lieu sur le court numéro 9, mais pour ne pas que la rencontre ait lieu trop tard, la WTA a demandé (pour accommoder Stephens) de déplacer l’affrontement, ce qui n’a pas plu à plusieurs amateurs de tennis, qui se sont vu refuser l’accès aux gradins puisque c’était déjà plus que complet.

Installés sur le court numéro 9 dans l’attente de voir la Québécoise en action, les admirateurs de la joueuse la mieux classée au pays n’ont pas tous reçu le mémo de ce changement d’horaire et n'ont pas été en mesure de voir leur joueuse préférée.

«On nous fait souvent jouer sur des terrains trop petits, a lancé Bouchard en point de presse en se rappelant leur premier tournoi de double ensemble à Washington. Ils ne savent pas ce qu’on apporte.»

Une belle dose d’amour de la part des Montréalais

Après avoir battu la Belge Kirsten Flipkens et l’Australienne Daria Gavrilova, Eugenie raconte qu’elle a fortement apprécié la venue des amateurs qui n'ont pas arrêté de la complimenter.

«C’est beaucoup d’amour, j’adore ça, j’essaie de retourner cet amour comme je peux en prenant le temps avec chaque partisan», a lancé la 129e raquette mondiale.

Bouchard et Stephens auront fort à faire pour se qualifier pour les demi-finales puisqu’elles affronteront les deuxièmes têtes de séries, la Russe Ekatarina Makarova et Latisha Chan, de Taipei.

La rencontre est prévue vendredi après 18 h 30 sur le court de la Banque Nationale à moins que l’horaire soit de nouveau modifié.

Voyez l'entrevue d'Eugenie Bouchard ci-dessus.