Coupe Rogers 2019

Françoise Abanda en grande forme

Publié | Mis à jour

Françoise Abanda était dans une forme épatante, mardi soir, sur le court Banque Nationale du stade IGA. La Montréalaise de 21 ans s’est imposée en deux manches de 6-3 et 6-2 face à la Belge Kirsten Flipkens, devenant ainsi la seule Canadienne à passer au deuxième tour de la Coupe Rogers.

«Ça fait un moment que je n’ai pas eu une grosse victoire comme ça. Flipkens a déjà été classée 13e au monde alors c’était une lourde commande pour moi. Je suis vraiment contente d’avoir gagné ce match», a commenté Abanda, 191e au classement de la WTA.

La Québécoise a pris les choses en main dès les premiers instants du match face à Flipkens, qui a dû franchir les qualifications pour atteindre le tableau principal en vertu de son 47e rang mondial.

Prise de court par l’aplomb et la constance de son adversaire, la Belge de 32 ans a tout tenté pour briser son rythme lors de la première manche. Elle avait beau varier ses frappes en fond de terrain ou monter au filet, Abanda avait toutes les réponses. Elle a bousculé Flipkens de droite à gauche avec ses frappes puissantes et précises, qui ont souvent décapé les lignes. Elle a également enregistré un taux de réussite de 74% en premières balles.

La manche initiale a donné lieu a du jeu relevé et à quelques longs échanges qui ont ravi les spectateurs. Abanda a tout de même réussi à briser son adversaire à deux reprises. Flipkens a d’ailleurs terminé le set sur une double faute.

La deuxième manche a été l’affaire d’Abanda, qui a néanmoins connu une baisse de régime au service. Elle a compensé en brisant son adversaire quatre fois. Elle a finalement réussi à fermer les livres à la huitième partie, au terme de 73 minutes de jeu.

«Je savais que c’est une fille qui varie beaucoup, qui coupe ses balles. J’ai essayé d’être vraiment régulière, de ne pas commettre trop de fautes et de trouver un juste milieu. Je pense aussi que j’étais dans un bon état d’esprit alors ça m’a aidée.»

Au deuxième tour, elle affrontera la troisième joueuse mondiale, l’Américaine Sloane Stephens.

Françoise Abanda en grande forme - TVA Sports