Crédit : AFP

Coupe Rogers 2019

Milos Raonic se sent en pleine forme

Publié | Mis à jour

Le public pourra assister lundi au Centre Aviva à trois matchs de simple impliquant des joueurs canadiens.

Peter Polansky affrontera en ouverture l’Australien Matthew Ebden sur le court central à compter de 11 h, tandis que dans le programme de soirée, on servira aux amateurs des matchs opposant Milos Raonic au Belge David Goffin et Vasek Pospisil au Croate Borna Coric, sur le court central.

Raonic se dit pleinement rétabli d’une petite déchirure à un muscle de la cuisse droite qu’il a subie lors de sa défaite encaissée en quart de finale à Wimbledon contre l’Américain John Isner.

«Voilà 15 jours que je m’entraîne à Toronto et tout se passe bien, a-t-il confirmé au cours d’un point de presse. J’ai eu le luxe [!] de gérer la guérison de plusieurs blessures au cours des dernières années et je sais combien de temps j’ai besoin pour récupérer.»

«Je n’aurai pas un match facile contre Goffin, qui est la dixième tête de série, a poursuivi Raonic. C’est toujours un bon défi de l’affronter. On a divisé les honneurs de nos quatre matchs jusqu’à maintenant. Il m’a battu lors du dernier affrontement sur terre battue à Madrid.»

«Je devrai jouer mon meilleur tennis pour l’emporter et être en mesure de dicter le jeu. Il va sans dire que l’appui de la foule représentera un atout pour moi, car elle peut me transmettre de l’énergie dans les moments critiques. Il faut savoir apprécier cela.»

L’impact de Nestor

Dans un autre ordre d’idées, Raonic s’est réjoui au sujet de l’intronisation de Daniel Nestor au Temple de la renommée du tennis canadien.

«Il a connu une carrière exceptionnelle, ayant ouvert les portes aux joueurs canadiens. Daniel m’a beaucoup aidé au début de ma carrière.»

Denis Shapovalov a lui aussi rendu hommage à Nestor. «Il a constitué un modèle pour tous les jeunes joueurs au Canada et je suis fier d’avoir eu l’honneur de disputer quelques matchs de double en sa compagnie au début de l’été à Londres. On parle d’une légende.»