SPO-TEN-WTA-MIAMI-OPEN-2018---DAY-3

Crédit : AFP

Coupe Rogers 2020

Le baptême de feu montréalais de Katie Boulter

Publié | Mis à jour

La Britannique Katie Boulter a brisé le cœur de bien des amateurs de tennis québécois dimanche en éliminant la Lavalloise de 15 ans Leylah Fernandez au dernier tour des qualifications du volet féminin de la Coupe Rogers, à Montréal.

Lundi, la joueuse de 22 ans, 114e au monde, a plié l’échine en première ronde en s’inclinant devant l’Ukrainienne Lesia Tsurenko (45e) 6-4, 6-2.

Cela dit, elle ne peut garder que de bons souvenirs de son premier passage dans la métropole. «C’est quelque chose que je n’avais jamais vraiment vécu auparavant, a-t-elle dit à propos de son duel contre Fernandez, disputé devant des gradins remplis. C’était spécial. Il y avait une grosse foule qui n’était pas là pour m’appuyer. Je ne m’étais encore jamais préparé à vivre quelque chose comme cela.»

Elle croit aussi que Fernandez, 730e au monde et 13e chez les juniors, est vouée à un bel avenir. «Elle joue très bien des deux côtés, elle est bonne au service, mais c’est son sang-froid qui impressionne le plus à son âge», a-t-elle analysé.

Vite fait, bien fait

La première victoire de la journée à la Coupe Rogers a été des plus expéditives. La Lettone Anastasija Sevastova, 19e au monde, n’a fait qu’une bouchée de la Serbe Aleksandra Krunic (49e) en l’emportant en deux manches de 6-1 et 6-0.

Sevastova participe au tournoi à Montréal pour la première fois de sa carrière, elle qui a joué à Toronto en 2011 et en 2017.

Plus tard dans la journée, l’ancienne membre du top 10 mondial Lucie Safarova (58e), qui a dû passer par les qualifications, a battu l’Australienne Daria Gavrilova (23e) 4-6, 6-4 et 7-5.

L’Estonienne Anett Kontaveit (30e), tombeuse de la Russe Ekaterina Makarova (46e) 4-6, 6-3, 6-1, a elle aussi atteint la deuxième ronde, tout comme la Slovaque Magdalena Rybarikova (29e), qui a battu la Tchèque Barbora Strycova (21e) en trois manches de 3-6, 7-6 (6) et 6-2.