Coupe Rogers 2020

Coupe Rogers à Toronto: un tirage peu favorable pour les Canadiens

Publié | Mis à jour

Roger Federer ne sera pas de la partie, mais heureusement pour les organisateurs du tournoi masculin de la Coupe Rogers à Toronto, Rafael Nadal est bel et bien présent dans la Ville Reine, une première depuis 2010.

Le joueur numéro un au monde a même assisté vendredi après-midi au tirage officiel dans un chic hôtel du centre-ville et il semblait en pleine forme, prêt à faire oublier son étonnante défaite subie l’an dernier à Montréal au troisième tour contre Denis Shapovalov.

Les amateurs devront patienter jusqu’à la séance de mercredi soir avant de voir Nadal à l’œuvre puisqu’il a un laissez-passer au premier tour. Il devrait logiquement affronter Benoit Paire.

«Je suis heureux de revenir à Toronto après une si longue absence due aux blessures, a dit Nadal, qui s’exerce sur le ciment depuis quelques jours. Je n’ai jamais oublié ma victoire remportée en finale ici en 2008 parce qu’elle m’avait permis de me hisser au premier rang mondial. J’ai aussi savouré mes triomphes lors des finales de 2005 et de 2013 à Montréal. L’ambiance était extraordinaire, surtout que j’avais affronté Milos Raonic en 2013.»

Les amateurs seront bien servis en première ronde lundi avec un duel prometteur entre Nick Kyrgios et Stan Wawrinka. Ce dernier a obtenu son billet pour le tableau principal après le désistement d’Andy Murray, mis à l’épreuve physiquement au tournoi de Washington.

Shapovalov, le Canadien le mieux classé par l’ATP, soit au 26e rang, jouera sur le court central mardi soir contre le vétéran joueur français Jérémy Chardy, le même adversaire qu’il a vaincu 6-3, 3-6, 7-5 et 6-4 lors de leur unique affrontement le mois dernier à Wimbledon.

Chardy occupe la 43e position au classement. C’est donc un match à la portée de Shapovalov, même si l’adolescent de 19 ans n’a pas connu beaucoup de succès récemment.

«Shapovalov possède tous les outils pour devenir un joueur étoile, a souligné Nadal en conférence de presse. Il a disputé un excellent match pour me battre l’an dernier à Montréal. Ce fut une défaite difficile à avaler parce qu’elle m’avait barré la route vers le premier rang mondial. On connaissait alors peu de choses au sujet de Shapovalov...»

Une grosse commande pour Auger-Aliassime

Du côté de Milos Raonic, 30e joueur mondial, le tirage au sort ne l’a pas favorisé dans l’autre moitié du tableau puisque le puissant serveur devra tenter de vaincre le coriace Belge David Goffin, 11e au classement de l’ATP, dès le départ.

Raonic a fait belle figure sur le gazon en Europe avant de s’incliner en quart de finale à Wimbledon face à John Isner, étant ennuyé par une blessure à une cuisse. L’Ontarien se dit toutefois rétabli de cette autre blessure qu’il a dû gérer.

Vasek Pospisil (92e) sera opposé à Borna Coric (21e) tandis que le Québécois Félix Auger-Aliassime, à sa première participation au tournoi de la Coupe Rogers, aura une grosse commande sur les bras face au Français Lucas Pouille, 19e joueur mondial.

Auger-Aliassime, classé 134e au monde, avait été forcé de rater le tournoi de la Coupe Rogers l’an dernier en raison d’une blessure. Il aura 18 ans le 8 août.

Enfin, Peter Polansky (122e) jouera contre l’Australien Matthew Ebden (50e).