Coupe Rogers 2020

Coupe Rogers : ça ne sera pas de tout repos pour les Canadiennes

Publié | Mis à jour

Le volet féminin de la Coupe Rogers a été officiellement lancé vendredi soir au Fairmont Le Reine Elizabeth, dans le centre-ville de Montréal, avec le dévoilement du tableau principal. Si le sort a été favorable à Françoise Abanda, qui affrontera une qualifiée en ronde initiale, il en fut autrement pour Eugenie Bouchard. Cette dernière a rendez-vous au premier tour avec une jeune joueuse en pleine ascension, la Belge Elise Mertens.

Demi-finaliste aux Internationaux d’Australie en janvier dernier, Mertens a également remporté trois titres cette saison sur le circuit de la WTA. La joueuse de 22 ans occupe présentement le 15e rang mondial.

«Elle a eu une très bonne année jusqu’ici et de très bons résultats, a indiqué Eugène Lapierre, directeur de la Coupe Rogers. C’est une joueuse qui aime les surfaces rapides. En même temps, Eugenie s’amenait ici en sachant qu’elle allait affronter de bonnes joueuses.»

Mertens avait gagné l’unique affrontement contre Bouchard sur le circuit, au tournoi S-Hertogenbosch, aux Pays-Bas, en 2016, en deux petites manches de 6-2 et 6-0. En début d’année, à la Coupe Hopman, la Belge l’avait encore emporté en deux manches contre la Montréalaise de 24 ans, qui occupe présentement le 123erang mondial.

Si Bouchard relève le défi et réussit à se faufiler jusqu’au troisième tour, elle pourrait y affronter la deuxième joueuse mondiale et championne de la Coupe Rogers en 2010, la Danoise Caroline Wozniacki.

De son côté, Françoise Abanda (193e) a connu une bonne journée. Après avoir bénéficié du forfait de l’Ontarienne Bianca Andreescu, blessée au dos, pour accéder directement au tableau principal, le sort a mis sur sa route une qualifiée au premier tour. Néanmoins, l’Américaine Sloane Stephens, troisième joueuse mondiale, attendra la gagnante au deuxième tour.

L’autre Canadienne ayant reçu un laissez-passer est l’Ontarienne Carole Zhao (138e). Elle sera opposée à la Néerlandaise Kiki Bertens (18e) en ronde initiale.

Gros défi pour Serena

L’un des affrontements les plus attendus du premier tour sera celui entre l’Américaine Serena Williams, qui est présentement 26e au monde, et la Française Alizé Cornet (34e).

«Je suis certain que Serena va penser que c’est un match compliqué. Alizé Cornet aime bien les défis comme ça. C’est une joueuse qui contre-attaque. Elle va sûrement penser que c’est une occasion pour elle», a commenté Eugène Lapierre.

Si Williams accède au deuxième tour, elle y retrouvera l’Allemande Angelique Kerber, qui l’a vaincue récemment en finale de Wimbledon.

Parmi les autres affrontements qui promettent en ronde initiale, il y a celui entre la Bélarusse Victoria Azarenka et la Française Kristina Mladenovic. La Lettone Jelena Ostapenko contre la Britannique Johanna Konta sera un autre duel à surveiller.

Quant à la première favorite et dernière joueuse couronnée à Montréal, la Roumaine Simona Halep, son premier match pourrait l’opposer à la Russe Anastasia Pavlyuchenkova (28e).