SPO-WAT-PHILLIPS-66-NATIONAL-SWIMMING-CHAMPIONSHIPS

Crédit : AFP

Sports aquatiques

Katie Ledecky remporte le 200 m des Championnats américains de natation

AFP

Publié | Mis à jour

Après le 800 m mercredi, Katie Ledecky a remporté le 200 m libre des Championnats des États-Unis de natation, jeudi à Irvine (Californie), en 1 min 54,6 centièmes, à quatre centièmes de son meilleur temps de l'année signé en juin dernier.

Ledecky, qui a mené la course de bout en bout, a devancé Allison Schmitt. La championne olympique 2012 à Londres, 28 ans, de retour à l'entraînement en septembre dernier plus d'un an après les Jeux olympiques d’été 2016 de Rio et en compétition depuis avril, a touché en 1 min 55,82 S.

Les deux nageuses feront partie, avec Gabby Deloof et Leah Smith, troisième et quatrième de la course jeudi, du relais américain 4 x 200 m nage libre aux Championnats pan-pacifiques à Tokyo en août, pour lesquels ces Championnats américains sont qualificatifs.

Cette épreuve a vu un nouvel échec, après celui sur 100 m libre, de Missy Franklin, dans sa tentative de retour au sommet après une blessure à une épaule au mois de janvier qui a perturbé sa préparation: la quintuple championne olympique n'a même pas réussi à se qualifier pour la finale.  

La journée a vu, à l'inverse, le retour au premier plan de Josh Prenot: le vice-champion olympique 2016, qui avait échoué à se qualifier pour les Mondiaux-2017, a remporté le 200 m brasse avec le meilleur temps de l'année à la clé: 2 min 7,28 s.

Prenot a relégué très loin ses poursuivants, Andrew Wilson, deuxième à plus d'une seconde et demie (2:08.71), qui n'a précédé le troisième, Will Licon, que d'un centième de seconde.

Andrew Seliskar s'est imposé sur le 200 m libre en 1 min 45,7 s. Il a amélioré de sept centièmes de seconde son meilleur temps, et établi le troisième chrono de l'année.

Blake Pieroni, vainqueur du 100 m libre mercredi, a terminé deuxième à 23 centièmes du vainqueur et Connor Dwyer troisième à 38 centièmes.

Townley Haas, en tête à mi-course, a baissé de pied dans la seconde partie pour ne terminer que quatrième.

Autre performance de choix: celle de Ryan Murphy, triple champion olympique en 2016, qui a archi-dominé le 200 m dos en 1 min 54,15 s, deuxième chrono de l'année, reléguant la concurrence à plus d'une seconde et demie.