Crédit : AFP

UFC

Conor McGregor plaide coupable et évite la prison

Agence QMI et l'AFP

Publié | Mis à jour

Le combattant d’arts martiaux mixtes Conor McGregor a plaidé coupable en acceptant une entente des procureurs pour éviter un procès et une peine de prison, jeudi.

La vedette de l’Ultimate Fighting Championship (UFC) a ainsi réagi à un chef d’accusation d’inconduite et devra suivre une thérapie de gestion de la colère et devra faire cinq jours de travaux communautaires, selon Yahoo! Sports.

«Je suis reconnaissant au procureur et au juge de me permettre d'aller de l'avant», a déclaré l'Irlandais, visiblement soulagé, à la sortie du tribunal.

McGregor est sorti de ses gonds à la suite d’une conférence de presse dans le cadre de l’UFC 223 en avril dernier, à New York.

Il avait alors lancé une clôture métallique sur un autobus transportant des combattants, blessant notamment Michael Chiesa et Ray Borg. McGregor s’était alors rendu lui-même à la police.

L'affaire avait mis en péril sa carrière sportive.

«Maintenant, il faut se remettre au travail», a commenté Audie Attar, son manager, après l'audience.

McGregor viserait d'ailleurs un combat face au champion des poids légers de l'UFC, le Russe Khabib Nurmagomedov, selon ce que rapporte le journaliste Ariel Helwani. Ce combat pourrait avoir lieu le 6 octobre à Las Vegas, si les deux partis arrivent à s'entendre.

L'Irlandais est devenu mondialement célèbre après son combat de boxe perdu en août 2017 à Las Vegas contre l'Américain Floyd Mayweather.

Il aurait reçu 100 millions de dollars pour ce duel, son premier sur un ring de boxe contre l'un des meilleurs boxeurs de l'histoire.

Au dernier classement mondial des athlètes publié début juin par le magazine Forbes, Conor McGregor était le quatrième athlète le mieux payé de la planète, derrière Floyd Mayweather (1er) suivi des vedettes du football Lionel Messi et Cristiano Ronaldo.