Canadiens de Montréal

Samuel Houde : «Aucun mot ne peut décrire ça»

Louis-André Larivière / TVA Sports

Publié | Mis à jour

Les mots manquaient à Samuel Houde pour décrire la joie qu’il éprouvait lorsque les Canadiens de Montréal l’ont réclamé avec la 133e sélection au total du repêchage.

Écoutez ses commentaires dans la vidéo, ci-dessus.

Le joueur de centre des Saguenéens de Chicoutimi est devenu le premier Québécois à être recruté par le Tricolore depuis 2015, lorsqu’il a fait du défenseur Simon Bourque le 177e choix au total.

«C’est un moment spécial pour moi et ma famille. Aucun mot ne peut décrire ça», a déclaré le joueur de 18 ans lorsque joint par TVA Sports, quelques minutes après sa sélection.

«Je ne peux pas demander mieux. Je suis à côté de chez moi. C’est l’équipe de ma jeunesse que j’ai regardé tout au long de mon hockey mineur.»

Natif de Blainville, Houde a inscrit 32 points, dont 16 buts, en 54 matchs. Le joueur de centre a ajouté cinq points en six rencontres éliminatoires.

L’entraîneur-chef Yanick Jean l’a d’ailleurs téléphoné pour le féliciter.

«Je commençais à être stressé»

Dans l’incertitude à quelques jours du repêchage, Houde n’a pas fait le voyage à Dallas. Ses proches et lui se sont plutôt réunis chez son agent pour suivre le déroulement de la séance.

Le jeune homme de 6 pi et 161 lb figurait au 132e rang des patineurs nord-américains selon la Centrale de recrutement de la Ligue nationale de hockey.

«Quand ils repêchaient où j’étais classé [samedi], je commençais à être stressé.»

Appel de Bergevin et Timmins

Trevor Timmins et le directeur général Marc Bergevin l’ont appelé pour lui souhaiter la bienvenue, eux qui l’avaient vu à leur camp d’essais, il y a quelques semaines, à Brossard.

«J’ai eu une belle conversation avec Joël Bouchard au «Combine» avant le repêchage. Il m’a rencontré le 7 juin. On se connait», a-t-il raconté.

«Ça s’est bien passé. Je n’ai pas eu de retour sur mes performances, mais je savais qu’ils avaient un intérêt.»

Houde connait aussi le recruteur amateur Donald Audette, puisqu’il était directeur général de son club de midget AAA, le Phénix du Collège Esther-Blondin.

Le modèle Kuznetsov

Houde se décrit comme un centre efficace aux deux extrémités de la patinoire.

À savoir sur quel joueur il voudrait calquer son jeu pour faire carrière dans la LNH, il a identifié Evgeny Kuznetsov, des Capitals de Washington, meilleur pointeur des siens pendant leur conquête de la coupe Stanley.

«Il est tellement intelligent avec la rondelle. On n’a qu’à regarder les passes qu’il fait. Il est responsable défensivement.»