Crédit : AFP

LNH

Les Sénateurs n’avaient pas le choix

Les Sénateurs n’avaient pas le choix

Patrick Lalime

Publié 19 juin 2018
Mis à jour 19 juin 2018

Quelle matinée! Tout d’abord, les Sénateurs ont échangé l’attaquant Mike Hoffman aux Sharks de San Jose. Puis, quelques heures plus tard, le joueur d’avant a pris la direction de la Floride pour se retrouver avec les Panthers.

Tout d’abord, le directeur général des Sénateurs, Pierre Dorion, a réussi sa mission première, c’est-à-dire assainir son vestiaire. Il ne faut surtout pas sous-estimer le fait d’avoir un vestiaire «en santé», d’avoir une bonne chimie entre coéquipiers. Des histoires comme celle entourant la conjointe de Hoffman, c’est tout simplement incroyable. On n’en sait pas beaucoup, mais selon moi, il n’y a pas de fumée sans feu. Tu n’échanges pas un joueur comme ça sans raison.

C’est après que ça se complique.

Dorion n’a probablement pas vu venir la transaction impliquant Hoffman entre les Sharks et les Panthers. C’est sûr qu’il se rappellera ce qui vient de se passer lorsqu’il voudra effectuer une autre transaction. Il voulait envoyer Hoffman loin d’Ottawa, mais il se retrouve dans la même section.

Il doit toutefois être heureux d’avoir réglé son problème premier.

Les Sénateurs ne sont peut-être pas une meilleure équipe sur papier, mais des fois, l’esprit d’équipe peut changer beaucoup de choses. Il ne suffit que de regarder ce qui s’est passé avec les Golden Knights.

Situation horrible

Personnellement, l’histoire entourant Mike Hoffman, je n’ai jamais entendu ou vécu quelque chose comme ça. Il faut dire que quand je jouais, les médias sociaux ne faisaient que commencer. Des menaces comme ça, c’est horrible.

Et, c’est vraiment venu me chercher cette histoire.

Ça devait être terrible dans le vestiaire. Ça ne se fait juste pas. Et pas seulement pour Karlsson, mais tu perds le respect de tout le monde dans ton vestiaire et à travers la ligue.

Du caractère à revendre

Un simple petit mot sur la transaction qui a envoyé Alex Galchenyuk en Arizona en retour de Max Domi.

Quand je vois Domi qui s’en vient à Montréal, c’est du caractère que le Tricolore pourra bénéficier.

De plus, je ne serais pas surpris si le Tricolore avait fait le choix de conserver les services de Max Pacioretty. Du moins, c'est une question à se poser. Le Tricolore a maintenant plus que jamais besoin des buts du #67. Qui plus est, Pacioretty et Galchenyuk partageaient la même position sur l'avantage numérique.

Pour en revenir à Domi, il n’est pas le meilleur joueur de cette transaction et peut-être que les Canadiens le regretteront plus tard. Galchenyuk, c’est du talent à l’état pur.

Mais Domi est rapide, énergique et a du caractère. J’ai hâte de voir ses habilités, cependant. Il est constant et tu sais ce qu’il t’offrira match après match. Le Tricolore a sacrifié du talent pour l’acquérir.