Destination Coupe Stanley AM

Sous le radar: Brad Collinson prône la continuité

Publié | Mis à jour

Les Stingers de l’Université Concordia ont nommé leur nouvel entraîneur-chef il y a quelques jours. Ainsi Brad Collinson tentera de poursuivre le travail amorcé par Mickey et Patrick Donovan, ses prédécesseurs.

Collinson prend ainsi les rênes de l’équipe de son alma mater pour laquelle il avait déjà œuvré, notamment en tant qu’adjoint de 2004 à 2010. Il a également fait partie de l’organisation du Rouge et Or de l’Université Laval.

«C’est de continuer ce que les frères Donovan ont fait, a souligné Collinson lors de l’émission Destination Coupe Stanley AM sur les ondes de TVA Sports, mercredi. Ils ont fait un très bon boulot avec le recrutement et avec le produit sur le terrain. Donc, c’est encore un autre ancien qui prend charge de cette équipe et qui comprend quelle est la réalité de Concordia.»

Et la réalité, c’est qu’à Concordia, le budget est moins élevé que dans les gros programmes de football de la province, ceux du Rouge et Or de l’Université Laval et des Carabins de l’Université de Montréal.

«J’ai toujours dit que, oui l’argent fait partie de tout ça, mais en même temps, c’est le travail. Il faut mettre des heures là-dedans, a continué Collinson. Il faut établir une structure dans le programme et une éthique de travail ainsi que de comprendre les atouts à ta disposition et penser en avant.»

Et l’une des priorités pour Collinson réside en un mot : excellence.

«C’est une étape à la fois, a confié l’entraîneur de 39 ans. La chose la plus importante pour moi est d’amener la mentalité d’excellence dans tout ce que tu fais. Sur le terrain, dans tes études, dans ta vie personnelle. Après ça, ce sera une journée à la fois.

«Notre but ultime est de gagner la coupe Vanier. Chaque année, c’est ça. Mais on est réaliste et on comprend qu’il y a du travail à faire. Et ça commence lundi pour moi.»

Voyez l’entrevue intégrale dans la vidéo ci-dessus.