SPO-HKO-HKN-2018-NHL-STANLEY-CUP-FINAL---MEDIA-DAY

Crédit : AFP

LNH

Devante Smith-Pelly ne veut pas aller à la Maison-Blanche

Publié | Mis à jour

Si les Capitals de Washington remportent la coupe Stanley, il faut s’attendre à ce que l’attaquant Devante Smith-Pelly s’absente de la traditionnelle visite à la Maison-Blanche.

Smith-Pelly ne porte pas dans son cœur le président des États-Unis, Donald Trump, et il l’a laissé savoir au journaliste de Postmedia Michael Traikos, mercredi.

«Les choses qu’il crache sont racistes et sexistes. Certaines des choses qu’il a dites sont grossières... Je ne suis pas vraiment la politique, alors je ne suis pas au courant de toutes ses opinions, mais je suis certainement en désaccord avec sa rhétorique.

«Je pense que ma décision est déjà prise.» 

Trump a fait jaser, lundi, en retirant son invitation aux derniers champions du Super Bowl, les Eagles de Philadelphie.

Réagissant à cette décision, la supervedette des Cavaliers de Cleveland LeBron James et celle des Warriors de Golden State, Stephen Curry, avaient prévenu mardi que l’équipe championne de la NBA ne voudra pas être reçue à la Maison-Blanche.

En 2011, le gardien des Bruins de Boston Tim Thomas avait été le seul joueur à bouder la visite présidentielle durant le mandat de Barack Obama. 

Les Penguins de Pittsburgh avaient décidé de prendre part à cette cérémonie l'an dernier après que Trump eut retiré l'invitation aux Warriors.

En vertu d’une avance de 3-1 dans la finale, les Capitals auront l’occasion de remporter la première coupe Stanley de leur histoire, jeudi à Las Vegas.