Destination Coupe Stanley

Gallagher, un des deux plus «fatigants» selon Dubois

Publié | Mis à jour

Brendan Gallagher est un peu victime de son style de jeu. L’ailier droit des Canadiens de Montréal ne se fait pas d’amis dans le clan ennemi.

Après l’agitateur des Stars de Dallas Antoine Roussel, la semaine dernière, la recrue des Blue Jackets de Columbus Pierre-Luc Dubois a confié sur le plateau de «Destination Coupe Stanley» que le numéro 11 du Tricolore est parmi les deux joueurs les plus «fatigants» dans la LNH.

«C’est dans la façon qu’il joue. Il est un très bon joueur, le type qui est difficile à affronter», a raconté le joueur de centre québécois, vendredi, sur les ondes de TVA Sports.

Qui est le deuxième?

«[Ryan Kesler] avec Anaheim. C’est le ‘fun’. C’est une compétition. Tu sais avant le match que tu vas jouer contre lui. Ce sont des rencontres intenses.»

Par ailleurs, la vie de Dubois a beau avoir changé sur le plan de la carrière, il assure qu'il n'a pas fait de transformations radicales dans son mode de vie depuis qu'il a paraphé son premier contrat professionnel avec les Jackets.

L'ancien de l'Armada de Blainville-Boisbriand gagne 3,394 millions$ avec les bonis. Dire que pendant son stage junior, dans la LHJMQ, il empochait la somme de... 60$ par semaine!

Ci-dessus, voyez le segment de Pierre-Luc Dubois à «Destination Coupe Stanley».

À lire aussi : Comment Tortorella a réveillé Dubois