VGK-WAS

Evgeny Kuznetsov devrait jouer

Publié | Mis à jour

Il faut une blessure très sérieuse pour rester à l’infirmerie en finale de la Coupe Stanley. Evgeny Kuznetsov a rappelé cette bonne vieille règle en participant à l’entraînement des Capitals vendredi, à la veille du troisième match face aux Golden Knights.

Cette rencontre sera présentée à TVA Sports à compter de 20h, samedi.

«Kuznetsov est l’un de nos meilleurs joueurs, a logiquement répondu le capitaine Alex Ovechkin pour décrire son soulagement à l’idée de retrouver son coéquipier à l’entraînement. Il n’y a pas de doute que c’était important de le voir patiner. Il sera correct pour le prochain match.»

Tom Wilson, l’autre membre du premier trio des Capitals, se réjouissait également de la présence de son centre.

«À cette période de l’année, tu as besoin de tout le monde pour gagner, a dit le robuste ailier droit. Kuznetsov est un immense morceau de notre casse-tête. Je le regardais à l’entraînement et je trouvais qu’il contrôlait bien la rondelle. Il paraissait très bien.»

Frappé par le défenseur Brayden McNabb, Kuznetsov avait quitté le deuxième match de la finale en première période. Il se tenait le poignet après l’impact avec McNabb. Il n’a joué que 4 min 26 s lors du dernier duel.

Pour amoindrir la perte de son meilleur marqueur depuis le début des séries, Barry Trotz a eu la main heureuse en utilisant Nicklas Backstrom au centre d’Ovechkin et Wilson, et Lars Eller au centre de Jakub Vrana et T.J. Oshie au sein de la deuxième unité.

Rarement absent

Kuznetsov a probablement un très bon seuil de tolérance à la douleur. Au cours des quatre dernières saisons, le Russe s’est absenté pour seulement cinq rencontres.

«Kuz évite plusieurs contacts puisqu’il est un formidable patineur, probablement le meilleur de notre équipe, a expliqué Ovechkin. Il contrôle bien la rondelle, il lit bien le jeu et il se place rarement dans le pétrin. Il est vraiment un joueur spécial.»

Si Ovechkin et Wilson n’ont pas caché leur jeu avec la présence plus que probable de Kuznetsov, Trotz a gardé un brin de mystère.

«Il n’a pas encore reçu le feu vert de nos médecins, a précisé l’entraîneur en chef. Nous déciderons de son sort tout juste avant le prochain match.»