Destination Coupe Stanley AM

«Je suis en paix avec ma décision» - Marianne St-Gelais

Publié | Mis à jour

La patineuse de vitesse courte piste Marianne St-Gelais, qui a annoncé sa retraite, mercredi, a souligné être vraiment en paix avec sa décision.

Toutefois, la charismatique ex-athlète avoue que le deuil de sa vie passée n’est pas complètement fait.

«Ça reste encore une zone critique et sensible, a avoué candidement St-Gelais lors de l’émission Destination Coupe Stanley AM, jeudi, sur les ondes de TVA Sports. Il y a des bonnes journées et il y a des moins bonnes journées.

«Ce qui me manque beaucoup, c’est l’entraînement au quotidien avec mes filles. L’entraînement, moins, mais la portion sociale (plus). Ces filles-là me donnaient tellement d’énergie. J’ai besoin d’être entouré, j’ai besoin de partager des choses. Oui, ça me manque au quotidien. Est-ce que c’est une bonne raison pour retourner à l’entraînement? Non. Je suis en paix avec ma décision.»

Évidemment, actuellement, St-Gelais se retrouve du jour au lendemain avec beaucoup de temps libre à sa disposition, un luxe dont elle n’a pas disposé durant toute sa carrière.

«Le plan c’est d’avoir des petits temps morts, a continué St-Gelais. On est tellement encadrés et rodés au quart de tour qu’on n’a pas vraiment de temps pour nous. C’est rassurant d’avoir une routine, car au quotidien, tu sais vers quoi tu t’en vas et ce que tu vas faire, mais en même temps, c’est ce que tu recherches quand tu veux faire autre chose.

«T’es tanné d’être là-dedans. J’ai de la misère avec ça, j’ai l’impression que je perds mon temps, que je ne rentabilise pas mon temps, mais j’en ai besoin, car je ne l’ai pas eu dans le passé et peut-être que je ne l’aurai pas dans le futur. En ce moment, c’est important que je prenne du temps pour moi.»

En raison de sa personnalité charismatique, St-Gelais pourrait être tentée par une carrière dans les médias.

«J’ai eu la chance d’avoir un pied dans les médias depuis 2010 et j’aime beaucoup ce que ça me procure, a confié St-Gelais. Ce que j’aime dans ce milieu, c’est que je sois bien entourée et que je partage des choses. J’aime ça parler. Encore là, est-ce que ce sera devant une caméra que je vais le faire ou ça va se concrétiser à l’extérieur, mais clairement, c’est un domaine qui m’intéresse beaucoup et qui me passionne.»

Voyez l’entrevue intégrale dans la vidéo ci-dessus.