SPO-HKO-HKN-2018-NHL-STANLEY-CUP-FINAL---GAME-ONE

Crédit : AFP

VGK-WAS

La magie de Vegas

La magie de Vegas

José Théodore

Publié 30 mai 2018
Mis à jour 30 mai 2018

PAR JOSÉ THÉODORE

_______________

J’en ai vu des choses dans le hockey, mais jamais rien qui se compare à ce qui se passe à Las Vegas présentement.

C’est magique.

Le Canadien et toutes les autres équipes de la Ligue nationale ont intérêt à prendre des notes. Le hockey ne sera jamais plus pareil.

Je croyais avoir tout vu l’an dernier avec l’ambiance qui régnait à Nashville, mais là, nous sommes rendus à un niveau supérieur. Les gens de Las Vegas sont derrière leur équipe comme ce n’est pas possible. La capitale du spectacle en met plein la vue et elle en remet encore plus à chaque match.

Je pense que lorsque Geoff Molson a dit en fin de saison qu’il y aurait des nouveautés dans «l’expérience client» au Centre Bell, il avait déjà pris des notes sur l’aspect divertissement des Golden Knights. Mais là, en grande finale, c’est rendu hors norme. Il doit prendre d’autres notes.

J’ai fait deux heures de télévision devant le T-Mobile Arena, lundi avant le match. Les gens étaient dans une ambiance de party survoltée. On sentait un lien entre les gens. La musique était si forte que je devais pratiquement lire sur les lèvres de mon collègue Louis Jean pour comprendre ses questions.

La chimie à Vegas opère autant sur la glace qu’à l’extérieur. La tragique fusillade survenue avant le début de la saison a aidé à créer ce lien entre l’équipe et la population locale. Les partisans se sont rapidement rangés derrière les Golden Knights et ces derniers ne veulent pas les décevoir. La synergie est puissante.

Mayweather et Buffer

Tout le monde veut voir du hockey à Las Vegas présentement. Ce n’est pas facile d’attirer l’attention de grandes stars comme le boxeur Floyd Mayweather. Pourtant, il est là.

Les cérémonies d’avant-match sont uniques avec le chevalier médiéval, le spectacle au laser et le band lumineux. On a même eu droit à la présence du légendaire présentateur Michael Buffer. Vous l’aviez déjà vu à un match de hockey, celui-là ? Il a présenté les joueurs de hockey comme il a toujours présenté les plus grands boxeurs. Quelle publicité pour le hockey !

Gary Bettman et ses partenaires peuvent être fiers de leur coup. Las Vegas est rapidement devenue une franchise phare. Le football s’en vient et je suis convaincu que d’ici cinq ans, tous les sports majeurs seront représentés à Las Vegas.

SPO-HKO-HKN-2018-NHL-STANLEY-CUP-FINAL---GAME-ONE
Crédit photo : AFP

Traditionnellement, les équipes d’expansion ont souvent été dénigrées et les joueurs vedettes n’étaient pas trop intéressés à y jouer, mais Vegas a changé la donne. Je suis convaincu que le directeur des Golden Knights, George McPhee, n’aura aucun problème à attirer des joueurs autonomes.

Ce sera la même chose dans les autres sports. J’ai rencontré trois joueurs de la NBA et les trois disaient combien ils adoreraient jouer à Las Vegas.

Les Golden Knights ont créé une base de partisans loyaux en quelques mois, voire quelques semaines. C’est remarquable. Il faut habituellement quatre ou cinq ans pour y arriver.

La popularité de Fleury

Il y a des files d’attente dès 6 heures le matin pour assister aux entraînements des Golden Knights qui débutent à 11 h. Du jamais-vu. Marc-André Fleury a toujours été dans l’ombre de Sidney Crosby et d’Evgeni Malkin à Pittsburgh. Mais voilà qu’en l’espace de quelques mois, il est devenu le joueur le plus populaire de la LNH.

Quelle histoire ! Il ne manque plus aux Golden Knights que trois victoires pour compléter le scénario parfait d’un grand film.

Propos recueillis par Gilles Moffet

ENTREFILETS

Je suis déchiré... La Ligue nationale ne pouvait espérer mieux comme grande finale, mais je vous avoue que je suis déchiré. Mon cœur est avec mon ancienne équipe et mes amis comme Alex Ovechkin et Nicklas Backstrom, mais en même temps, ça serait tellement un beau scénario de voir les Golden Knights l’emporter. Je serais vraiment heureux pour Marc-André Fleury, Jonathan Marchessault, David Perrron, Gerard Gallant et George McPhee si les Golden Knights gagnaient la coupe.

La logique... On peut se lancer des fleurs à l’occasion et bien voici. J’avais prédit, le 14 mars, une finale entre les Golden Knights et les Capitals. Je n’y croyais pas à 100 %, mais c’était mon souhait. En fin de semaine, j’ai prédit la coupe aux Capitals, mais après avoir vu le premier match, je n’y crois plus vraiment. Je ne vois pas comment les Capitals pourraient battre les Kinghts quatre fois en six matchs. Ils n’ont pu profiter de la pire performance des séries de Marc-André Fleury. C’est incroyable comment les Knights ont le don de rebondir après un but marqué contre eux. Ils ont vraiment du caractère.

SPO-HKO-HKN-2018-NHL-STANLEY-CUP-FINAL---GAME-ONE
Crédit photo : AFP

Ovechkin préoccupé... Mon ami Alex Ovechkin n’a pas connu un grand match lundi. Je l’ai croisé avant le match à l’hôtel et il avait l’air en mission, mais il avait aussi l’air préoccupé. Il attendait ses parents. Les familles des joueurs veulent absolument aller à Las Vegas et ça peut causer des distractions aux joueurs. Voici un autre avantage local des Golden Knights.

Cooper fautif... L’entraîneur-chef du Lightning de Tampa Bay, Jon Cooper, doit prendre une partie du blâme pour l’élimination des siens. L’équipe floridienne menait la série 3-2. Quand tu refuses de faire jouer ton meilleur trio contre le meilleur trio adverse, ça ne démontre pas une grande confiance. Le Lightning sera quand même à surveiller dans les prochaines années.