Coupe Memorial

Le Titan champion de la Coupe Memorial

Publié | Mis à jour

Le Titan d’Acadie-Bathurst a remporté la coupe Memorial, dimanche, devant une salle comble de 6484 spectateurs au Brandt Centre.

Les protégés de l’entraîneur-chef Mario Pouliot ont vaincu les Pats de Regina par le pointage de 3-0. «C’est incroyable! Quand nous avons commencé la saison, les attentes étaient élevées : notre objectif était de gagner notre dernier match. Je suis tellement fier de mes joueurs», a dit Pouliot.

«On a joué tout un match. Le résultat final nous a rendu justice, car nous avons dominé à l’exception d’une dizaine de minutes en début de troisième période.»

«Je suis content pour nos propriétaires, notre directeur général, Sylvain Couturier, et heureux de ramener la coupe à Bathurst pour nos partisans. [...] Notre victoire donne de l’espoir à toutes les autres équipes. Nous sommes actifs dans le plus petit marché de la ligue. Ça n’a pas été toujours facile depuis quatre ans. Aujourd’hui, nous sommes récompensés», a ajouté Pouliot.

Il s’agissait du premier triomphe d’une équipe de la LHJMQ à la finale de la Ligue canadienne depuis celle des Mooseheads de Halifax, en mai 2013.

C’était la 12e conquête de l’histoire du circuit Courteau, la troisième par une formation ayant pignon sur rue dans les provinces de l’Atlantique.

«Match presque impeccable»

Sans les prouesses magiques du gardien Max Paddock, les hôtes de la compétition n’auraient plus été dans le coup après les 20 premières minutes du match. L’adolescent masqué a été bombardé de 44 rondelles.

«Nous venons de remporter le trophée le plus difficile à gagner au hockey. Nous avons joué un match presque impeccable. Je suis tellement fier de mes coéquipiers. Je vais m’ennuyer d’eux», a dit le capitaine du Titan, Jeffrey Truchon-Viel, qui a amassé 10 points en quatre matchs durant le tournoi.

«J’aime les matchs avec beaucoup de pression et je réussis toujours à élever mon jeu d’un cran.»

«Mission accomplie»

Le Titan s’est longtemps accroché à une mince avance d’un but, le gardien des Pats Max Paddock jouant avec beaucoup d’aplomb. «Après la deuxième, j’ai demandé aux gars de ne pas se laisser gagner par la frustration. Les Pats compactaient leur enclave et nous devions amener la rondelle vers le filet. Chapeau aux gars, on est passé à travers de la tornade», a précisé Pouliot.

Le défenseur de 20 ans Olivier Galipeau a tourné la page sur une carrière junior de cinq saisons. «Je termine ma carrière en remportant la coupe Memorial. Je ne pouvais espérer meilleur scénario. Quand j’ai joint le Titan durant la période des Fêtes, l’objectif de la direction était clair : nous devions gagner notre dernier match de la saison. Mission accomplie.»

Adam Holwell, Samuel Asselin et Ethan Crossman (dans un filet désert) ont marqué les buts du Titan.

«C’est fantastique. Je suis tellement fier de notre équipe. Nous sommes restés fidèles à notre plan de match. Nous avons hâte de renouer avec nos partisans à Bathurst et de parader avec les deux trophées. Ce sera toute une fête mardi», a déclaré Noah Dobson.

Peu affairé durant les 40 premières minutes, le gardien Evan Fitzpatrick a sauvé les siens en troisième. Ayant reçu 28 tirs, Fitzpatrick a signé le troisième jeu blanc en finale d’un tournoi de la Coupe Memorial.

En deux lignes

Sam Steel, des Pats, a été désigné le joueur par excellence du tournoi.

Les Knights de London de 2005 ont été désignés l’équipe par excellence du siècle parmi les celles qui ont remporté la coupe Memorial. Les Blazers de Kamloops (1995), l’Océanic de Rimouski (2000) et les Mooseheads de Halifax (2013) étaient les autres finalistes.