Destination Coupe Stanley

Antoine Roussel ne dirait pas non au CH

Publié | Mis à jour

Alors que son contrat arrive à échéance cet été, l’attaquant des Stars de Dallas Antoine Roussel accepterait de se joindre aux Canadiens de Montréal si la formation du Texas décidait de ne pas lui proposer une nouvelle entente.

De passage à l’émission Destination Coupe Stanley jeudi, l’ailier de 28 ans a toutefois affirmé qu’il allait tout faire afin de rester un membre de la troupe du nouvel entraîneur-chef des Stars, Jim Montgomery.

«Mon cœur est encore à Dallas, a admis Roussel. J’espère vraiment que je vais signer un nouveau contrat et offrir mes services aux Stars, mais après le premier juillet, je suis prêt à parler avec n’importe quelle équipe du circuit Bettman, dont les Canadiens.»

Roussel deviendrait, en effet, joueur autonome sans compensation, ce qui lui permettrait de joindre les rangs d’une autre équipe de la Ligue nationale de hockey (LNH).

Le Français avait signé, en 2014, une entente d’une durée de quatre saisons d’une valeur de huit millions de $. La peste des Stars a récolté 17 points, dont 5 buts lors de la dernière saison tout en écopant de 126 minutes de pénalité en 73 rencontres.

«Je veux rebondir la saison prochaine»

Roussel ne semblait pas satisfait de ses performances cette année, lui qui a avoué qu’il se doit de connaître un meilleur début de saison.

«Je n’ai pas eu la saison que je voulais, j’ai commencé lentement, mais j’ai bien fini, a expliqué celui qui a évolué avec les Saguenéens de Chicoutimi dans les rangs juniors. Je reste optimiste et je suis convaincu que je vais connaître une meilleure production offensive dès la prochaine année, peu importe l’équipe dans laquelle je vais évoluer.»

Le robuste attaquant de 195 livres a également profité de l’occasion afin d’effectuer un court bilan sur la dernière saison des Stars, formation qui a déçu plusieurs partisans en terminant au sixième rang de la section Centrale, ne se qualifiant pas pour les séries éliminatoires pour une deuxième année consécutive, et ce, malgré l’ajout de l’attaquant russe Alexander Radulov au sein de la formation.

Antoine Roussel a d’ailleurs fait l’éloge de celui qui avait quitté la KHL dans le but d’effectuer un retour dans la LNH avec les Canadiens en 2016.

«Radulov apporte de l’énergie, de l’enthousiasme, de la créativité, il est vraiment incroyable, mentionne-t-il.  Grâce à lui, ses compagnons de trios produisent davantage.»

D’un autre côté, Roussel n’était pas en accord avec le plan de match de l’ancien entraîneur-chef des Stars, Ken Hitchcock, qui consistait à garder son premier trio intact composé de Tyler Seguin, Jamie Benn et Radulov.

«J’espère que l’année prochaine, si je reste à Dallas, on  fera bouger les trios comme l’ont fait les Penguins de Pittsburgh, je crois que ça va nous permettre d’augmenter notre niveau de jeu», a-t-il souligné.