Séries 2018

Alex devient «Le Grand»

Alex devient «Le Grand»

Michel Godbout

Publié 23 mai 2018
Mis à jour 24 mai 2018

Tout le monde s’entend pour dire qu’Alex Ovechkin est un grand joueur de hockey. Un des plus grands de sa génération, ça ne se discute même pas.

Même si les portes du Temple de la renommée devraient s’ouvrir devant lui à sa retraite, plusieurs doutent de la date de cette intronisation car, contrairement à son grand rival Sidney Crosby, le capitaine des Capitals n’a jamais soulevé la coupe Stanley. Il n’est même jamais passé proche.

Et bien le voilà plus proche que jamais.

C’est loin d’être chose faite pour Ovechkin et les Capitals, mais tout le mérite leur revient d’avoir atteint la grande finale. Ils ont su se ressaisir après avoir vu Tampa Bay combler un recul de deux matchs dans la série et ce revirement démontre énormément de caractère et de résilience. Et qui était le premier pour mener cette charge finale? Alex Ovechkin. Il a notamment donné le ton au septième match et s’est placé en position de pleinement mériter le surnom d’«Alexandre Le Grand».

La revanche de McPhee

Maintenant que nous savons que Washington affrontera Vegas, il y a un membre des Golden Knights pour qui cette finale ira bien au-delà du hockey. Il s’agit du directeur général, George McPhee.

Rappelez-vous que McPhee a occupé ce même poste avec Washington pendant 17 saisons. C’était lui, l’architecte derrière la renaissance des «Caps» rendue possible notamment par le repêchage d’Ovechkin et de Nicklas Backstrom.

Malgré de multiples campagnes dominantes, des insuccès répétés en séries ont forcé McPhee vers la sortie.

Mais George McPhee renaîtra tel un phœnix .... dans le désert de Las Vegas!

Comme il a fait à Washington, il s’est bien entouré et, contre toute attente, a savamment bâti une puissante formation. Une équipe qui a déjà écrit une nouvelle page d’histoire dans le grand livre centenaire de la LNH.

Pour la première fois cette saison, ce n’est pas un joueur des Golden Knights qui veut prouver à son ancien équipe qu’il a été mal évalué. Non, cette fois c’est le DG qui a des comptes à régler avec son ancienne formation.

Car peu importe ce qu’on tentera de nous faire croire, McPhee ne sera pas différent de ses propres joueurs. Cette fois, c’est lui qui se sentira comme le laissé pour compte qui peut prouver sa véritable valeur à l’équipe qui l’a largué.

Comme scénario de départ pour une finale de la coupe Stanley, disons que ça promet!

(Un texte de Michel Godbout)