VGK-WIN

Les Jets au pied du mur

Jean-François Chaumont / Le Journal de Montréal

Publié | Mis à jour

Les Golden Knights ont l’intention de poursuivre leur formidable aventure. Cette équipe d’expansion se retrouve maintenant à une seule victoire d’une participation à la finale de la Coupe Stanley. Même un scénariste d’Hollywood n’aurait pas osé écrire un tel film.

À VOIR : Tableau des séries | Sommaire

Encore une fois inspirés par Marc-André Fleury, les Knights ont triomphé des Jets de Winnipeg 3 à 2 lors du quatrième match de cette finale de l’Ouest. Ils ont ainsi gagné leurs deux matchs dans leur forteresse à Vegas et les trois derniers de cette série.

Avec un retard de 3 à 1 en finale de l’Ouest, les Jets feront face à l’élimination lors du prochain match qui se déroulera dimanche en sol manitobain. Il y a quelques jours, on croyait pourtant que les Jets se débarrasseraient sans trop de difficultés du petit bébé de la LNH. Mais on se le répétera, il ne faut jamais parier contre la bande à Gerard Gallant.

Il y a parfois des jeux anodins qui se transforment en or ou en cauchemar. En troisième période, Dustin Byfuglien a manqué un tir sur réception. Reilly Smith a récupéré la rondelle pour ensuite foncer en territoire adverse. L’ancien des Panthers de la Floride a décoché un tir parfait au-dessus du bloqueur de Connor Hellebuyck pour inscrire le but décisif.

Pour Byfuglien, ce tir manqué est devenu un cauchemar. Pour les Jets également.

Le mur Fleury

Avant ce jeu, les Jets dictaient le jeu. Ils avaient le vent dans les voiles depuis le but égalisateur de Tyler Myers.

Fleury avait toutefois gardé son équipe dans le coup en multipliant les gros arrêts. C’est le signe d’un grand gardien. Il a freiné la tempête et ses coéquipiers l’ont remercié avec un but au bon moment.

Au chapitre des tirs au but, les Jets ont dominé leurs rivaux 38 à 29. Mais ils n’ont pas dominé dans la colonne de statistiques la plus importante, celle des buts. Fleury a poursuivi sa domination. Le numéro 29 semble jouer dans la tête des Mark Scheifele, Blake Wheeler, Kyle Connor, Paul Stastny, Patrik Laine et Nikolaj Ehlers...

À la fin du match, les partisans de Vegas ont hurlé le nom de Fleury pendant qu’il faisait une entrevue sur la glace avec

Scott Oake de Hockey Night in Canada. Il a regardé vers la foule avec son éternel sourire aux lèvres.

Un premier pour Nosek

William Karlsson et Tomas Nosek ont marqué les autres buts des gagnants. Si Hellebuyck n’y pouvait rien sur le but de Karlsson, le gardien des Jets a mal paru sur le premier filet des séries de Nosek. Il a mal contrôlé un premier tir de

Pierre-Édouard Bellemare qui a ensuite récupéré son propre retour pour contourner le filet adverse et repérer son coéquipier.

Les Jets auront maintenant besoin d’un petit miracle pour gagner cette série. Mais avant de penser à une intervention divine, ils auront besoin d’un Hellebuyck plus solide et du réveil de leurs gros canons.