Destination Coupe Stanley AM

Impact: une deuxième chance face au Revolution

Publié | Mis à jour

Lorsque l’Impact de Montréal et le Revolution de la Nouvelle-Angleterre se sont affrontés il y a un peu moins d’un mois, le résultat n’a pas été à l’avantage du Bleu-Blanc-Noir. Samedi, les deux formations se retrouveront, mais cette fois sur la pelouse du Stade Saputo.

Le duel sera présenté à TVA Sports, samedi, dès 12h00.

Depuis cette défaite, l’Impact a connu trois autres mauvais résultats; des défaites face aux Red Bulls de New York (3-1), au Los Angeles FC (5-3) et au Atlanta United FC (4-1). Lors de ces quatre derniers duels, l’Impact a ainsi accordé 16 buts à ses rivaux.

«Je ne pense pas qu’il y ait de la pression supplémentaire, a souligné le défenseur de l’Impact Daniel Lovitz, jeudi, lors de l’émission Destination Coupe Stanley AM sur les ondes de TVA Sports. Nous comprenons d’une manière très réaliste la raison pour laquelle nous avons accordé ces buts, en ne jouant pas toujours à 11 contre 11.

«[...] Nous devons rester confiants et attaquer cette partie à la maison en tentant de déstabiliser l’adversaire.»

Ainsi, le match contre le Revolution constitue une chance de venger l’échec de 4-0 subie aux mains de la formation du Massachusetts au début d’avril.

«Je pense que le dernier match contre le Revolution n'a pas été une bonne représentation de ce que nous pouvons offrir face à cette équipe, a continué Lovitz. Nous n’avons pas pu vraiment démontrer nos qualités, alors nous avons bien hâte de les recevoir à la maison.»

Lors de ce match, le milieu de terrain Saphir Taïder avait écopé d’un carton rouge.

Lovitz est également revenu sur les propos crus qu’a tenus l’entraîneur-chef Rémi Garde à propos de certains de ses joueurs, dont Raheem Edwards.

«C’est une approche différente à ce que j’ai déjà expérimenté, a confié le défenseur. Mais en même temps, ça peut être efficace si utilisée de la bonne manière, dépendamment de la réaction des joueurs et s’il a eu des conversations individuelles avec ces joueurs.

«J’assume que des conversations seul à seul ont été faites, parce que l’entraînement va beaucoup mieux. La réaction qu’il espérait s’est concrétisée, particulièrement hier, alors que l’intensité était très bonne et le niveau était très haut.»

À voir dans la vidéo ci-dessus.