WIN-NSH

Opportunistes, les Jets s'enflamment

Publié | Mis à jour

Un vieux sage a déjà dit que les séries représentaient une nouvelle saison. Connor Hellebuyck avait probablement cette théorie en tête à l’approche du deuxième tour des séries contre les Predators de Nashville.

Sur papier, Hellebuyck n’avait rien d’un gardien dominant contre les Predators. En cinq matchs cette saison contre la bande à P.K. Subban, l’Américain de 24 ans avait présenté un dossier de 2-2 avec une ronflante moyenne de 3,91 et un taux d’efficacité de ,882.

Sommaire | La rencontre était présentée à TVA Sports

Si les Predators étaient l’une de ses bêtes noires, Hellebuyck a chassé l’animal rapidement dans ce premier duel entre les deux meilleures équipes de la LNH au classement général cette saison.

Il a joué comme un digne finaliste à l’obtention du trophée Vézina en repoussant 47 tirs dans un gain de 4 à 1 des Jets dans la fournaise du Bridgestone Arena. Hellebuyck a gagné pratiquement à lui seul ce premier duel en multipliant les gros arrêts.

«Nous avons profité de nos chances, a dit Mark Scheifele. Mais évidemment, Helly a joué un match incroyable pour nous. Nous sommes heureux de cette victoire même si nous devrons corriger plusieurs choses. Il n’y a pas de vol en séries. Quand tu gagnes, tu gagnes. Ce n’était pas une belle victoire, mais nous la prenons.»

Les Jets ont ainsi pris les devants 1 à 0 dans cette série contre les finalistes de la Coupe Stanley.

Des tirs à la tonne

Les Predators ont dominé les Jets dans la colonne des tirs au but du début à la fin. Après huit minutes, c’était 10-2. Après 20 minutes, c’était 20-4. Après 29 minutes, c’était 31-9. Après 40 minutes, c’était 36-16. Après 60 minutes, c’était 48-19.

Mais dans la colonne la plus importante, celle des buts, les Preds n’ont jamais eu l’avantage.

Kevin Fiala a fini par résoudre l’énigme Hellebuyck au début de la troisième période en marquant le premier but des siens sur le 38e tir. Le Suisse a profité d’une passe parfaite de Kyle Turris pour obtenir son deuxième but des séries.

Avec un pointage de 3 à 1 à ce moment, les Jets n’ont toutefois pas paniqué.

«Je trouve que nous avons joué un bon match malgré la défaite, a résumé le capitaine Roman Josi. Nous avons décoché plusieurs tirs, nous avons dicté le jeu, mais Hellebuyck a fait la différence. Nous savions qu’il était un bon gardien.»

Rinne remplacé

Ce choc de Titans entre les Preds et les Jets est aussi une confrontation entre deux des trois finalistes pour le Vézina. Si Hellebuyck a été sensationnel d’entrée de jeu, Pekka Rinne n’a pas connu un bon départ. Le Finlandais de 35 ans a donné le flambeau à Juuse Saros après la deuxième période.

Les Jets ont marqué trois buts sur seulement 16 tirs contre Rinne. Brandon Tanev, Paul Stastny et Mark Scheifele ont tour à tour touché la cible contre lui. Scheifele a inscrit son deuxième du match dans un filet désert.