Impact

Séance vidéo et discussion franche

Agence QMI / Dave Lévesque

Publié | Mis à jour

Depuis la défaite de 5-3 contre le Los Angeles FC, il est question d’attitude chez l’Impact et Rémi Garde a encore précisé un peu plus sa pensée mardi matin.

L’entraîneur-chef déplorait après le match le manque de combativité de ses joueurs en seconde demie, il veut les voir plus agressifs quand les choses se compliquent.

«Ce n’est pas un manque d’effort, c’est de l’exigence. Les joueurs travaillent bien et dur, mais quand on accepte à l’entraînement d’encaisser trop de buts dans les exercices que l’on fait, ce n’est pas une bonne répétition pour ce que l’on veut produire le jour du match.»

«Dans les moments difficiles, on a besoin non pas de regarder ce que fait le voisin, mais de se retrousser et de donner le meilleur de soi, mais pas forcément que les leaders.»

L’équipe a fait un premier pas pour régler les problèmes en y allant d’une longue séance vidéo mardi matin pour revenir sur les cafouillages de samedi dernier.

Haïr perdre

Questionné à savoir quel était le meilleur moteur entre le désir de gagner et la haine de la défaite, Garde n’a pas hésité une seconde.

«Haïr la défaite quand on est sportif professionnel, c’est un formidable moteur parce qu’il y a des moments où c’est difficile. On ne peut pas traverser un match en se disant, on va jouer à la baballe en ayant le ballon tout le temps, c’est impossible.»

«Les adversaires ont le droit d’avoir des temps forts et à ce moment-là, le ressort important à l’intérieur d’un sportif professionnel, c’est de se dire je ne veux pas perdre.»

Pour l’entraîneur-chef, il ne fait pas de doute que ses hommes désirent tous gagner, mais ce n’est pas tout.

«Bien évidemment, on veut tous gagner, on veut tous produire du beau jeu, mais il y a des moments où [la peur de perdre] c’est plus important.»

Plus d’envie

Garde a isolé le comportement de son équipe sur les phases arrêtées pour illustrer son propos.

«On a énormément de progrès à faire, on encaisse trop de buts sur des seconds ballons de corner. On l’a vu contre les Red Bulls, où toute l’équipe est dans la surface de réparation et le ballon traverse tranquillement et finit dans les pieds d’un adversaire. C’est la même chose sur le second but, samedi.»

Il espère donc voir ses hommes faire preuve de plus de mordant dans les situations défensives cruciales.

«On n’a pas l’envie ou l’agressivité suffisante pour défendre. Ça, je l’ai suffisamment dit aux joueurs. La tactique est un élément important des matchs, mais on ne peut pas s’en remettre qu’à la tactique.»

Trop de ballons perdus

Rémi Garde souhaite aussi que ses protégés nettoient l’aspect technique de leur jeu, qui déborde souvent de ballons perdus pour rien et de déchets techniques.

«Je ne veux pas dire qu’il n’y a pas de problèmes tactiques et techniques, on perd beaucoup de ballons, tous les joueurs perdent des ballons trop facilement.»

«Contre les autres équipes, c’est difficile de le récupérer parfois et j’aimerais que ça soit la même chose pour nous. Quand on a la chance de posséder le ballon, de ne pas le perdre bêtement et rapidement par des erreurs techniques.»

Et pour lui, tout passe par plus de rigueur à l’entraînement.

«Évidemment que l’envie c’est quelque chose d’important, mais on ne peut pas non plus éluder la tactique et la technique.»

«Ce que l’on veut voir en match, on doit le répéter à l’entraînement et ça ne peut pas sortir le samedi si on ne l’a pas répété le mardi, le mercredi et le jeudi.»

Rémi Garde a démenti les rumeurs d’intérêt de l’Impact pour l’attaquant espagnol Fernando Torres, expliquant qu’il ne cadrait pas dans le projet.