Destination Coupe Stanley AM

LHJMQ: le Titan à maturité

Publié | Mis à jour

Le Titan d’Acadie-Bathurst est en avance 2-0 dans sa série demi-finale des séries éliminatoires de la LHJMQ face aux Tigres de Victoriaville. Après plusieurs saisons de misère, l’équipe semble maintenant à maturité.

En 2016-2017, la formation du Nouveau-Brunswick a atteint le deuxième tour des séries éliminatoires, perdant en sept matchs contre l’Armada. En 2017-2018, le Titan pourrait atteindre la grande finale s’il ne trébuche pas.

Avec des joueurs comme l'attaquant Jeffrey Truchon-Viel et le défenseur Olivier Galipeau, deux joueurs de dernière année qui n’ont pas été repêchés par une équipe de la LNH, et le jeune défenseur Noah Dobson, la troupe de Mario Pouliot n’a perdu que deux rencontres en 12 duels éliminatoires.

«Je pense que ce sont des gars qui ont beaucoup d’expérience dans la ligue, a commenté Pouliot à propos de Truchon-Viel et Galipeau lors de l’émission Destination Coupe Stanley AM sur les ondes de TVA Sports, mardi. Quand on avait repris notre reconstruction ici à Bathurst, le premier élément qu’on était allé chercher, c’était Jeffrey Viel. C’est le genre de joueur qu’on aime. C’est un guerrier, un gars qui compétitionne excessivement fort. Il a de bonnes habiletés.

«Au fil des années, il a réellement progressé. Je suis convaincu qu’il est prêt pourr avoir une opportunité avec une équipe de la Ligue nationale. Les équipes regardent comment les joueurs se comportent dans les moments importants de la saison et puis Jeff, présentement, se comporte comme d’habitude : il est toujours présent et marque des gros buts pour nous et il s’occupe bien de jouer son rôle.»

Truchon-Viel a amassé 15 points en 12 matchs en séries, le même nombre que Galipeau.

«Olivier Galipeau mérite sa chance au niveau supérieur, a continué Pouliot. Les gens voient beaucoup ce qu’il apporte sur la glace. Il a énormément d’expérience et c’est un homme, aussi. [...] C’est un professionnel dans sa façon de se préparer. Chaque journée de congé, il est à l’aréna. Après un match, il s’entraîne. Il aime être à l’aréna.»

Mais le joyau de l’organisation est le défenseur Noah Dobson. Ce dernier a amassé 69 points en saison régulière et sept points en séries. Il est d’ailleurs le cinquième meilleur espoir nord-américain en vue du prochain repêchage de la LNH.

«Pour nous, Noah est un joueur spécial, a confié Pouliot. L’année passée, on avait repêché sixième en première ronde et c’est un gars qui a un excellent sens du jeu. Il est aussi bon pour défendre que pour attaquer. C’est un patineur qui n’a besoin d’aucun effort, il est fluide. [...] Déjà à 16 ans, il jouait contre les meilleurs. En séries contre l’Armada, c’est lui qui avait la lourde tâche de jouer contre le trio de Pierre-Luc Dubois. Il avait vraiment bien fait. Cette année, il a explosé offensivement et il est en confiance.

«L’équipe qui va le repêcher va repêcher un individu de première classe. Un jeune homme qui se prépare très bien et qui est très minutieux. Il fait attention à tous les détails. Il n’est pas encore à maturité physique et il deviendra plus fort.»

À voir dans la vidéo ci-dessus.