Destination Coupe Stanley

Alvarez se concentre sur Kovalev et oublie Stevenson

Publié | Mis à jour

Le boxeur Eleider Alvarez a affirmé qu’il va falloir attendre un bon bout de temps avant qu’un combat entre lui et le champion WBC des mi-lourds, Adonis Stevenson, soit annoncé.

Après avoir attendu plus de deux ans pour que ce scénario se produise, Alvarez en avait plus qu’assez et a décidé de trouver un autre moyen pour décrocher un combat de championnat du monde.

De passage dans les studios de TVA Sports, Alvarez ne pouvait pas cacher sa joie concernant l’annonce, survenue jeudi matin, de son prochain combat face à Sergey «The Krusher» Kovalev.

«C’est un bon défi pour moi. J’ai observé attentivement les anciens affrontements de Kovalev et je suis convaincu que je peux m’adapter à son style de combat afin de lui arracher son titre.»

Le protégé du Groupe Yvon Michel a admis que ce combat sera l’un des plus difficiles de sa carrière. «C’est un boxeur qui frappe plus fort que moi. Mais je vais arriver sur le ring avec un bon plan de match tout en étant très alerte. Il va falloir que je fasse preuve d’une grande intelligence pour l’emporter.»

De son côté, le promoteur Yvon Michel a vanté, en entrevue téléphonique à l’émission Destination Coupe Stanley, la patience du Colombien d’origine. «Il est meilleur aujourd’hui, il est plus aguerri et davantage prêt pour un combat de championnat du monde qu’il ne l’était il y a de ça deux ans.»

M. Michel a par ailleurs ajouté qu’il était convaincu que son poulain allait sortir de son duel avec la ceinture WBO des mi-lourds.

Un face à face dans la province?

L’endroit de l’évènement n’a toutefois pas été confirmé.

«C’est certain que je vais tout faire pour que le combat soit au Québec, a expliqué Yvon Michel. On va cependant être en compétition avec différents casinos aux États-Unis et il va falloir proposer une offre aux promoteurs américains qu’ils ne pourront refuser.»

M. Michel ajoute que les négociations du contrat se sont réglées sans embûches.

«C’est la promotrice de Sergey Kovalev, Kathy Duva, qui m’a manifesté son intérêt à organiser un combat entre Kovalev et Eleider. Je suis allé voir le gérant d’Alvarez, Stéphane Lépine, pour voir si un combat de la sorte était la bonne direction à prendre.»

Quelques jours plus tard, le président de GYM avait le contrat entre les mains. Contrat qui a été immédiatement signé par le clan Alvarez, puis par Kathy Duva et HBO.