HKN-WINNIPEG-JETS-V-TORONTO-MAPLE-LEAFS

Crédit : AFP

LNH

Une finale canadienne?

Une finale canadienne?

Patrick Lalime

Publié 11 avril 2018
Mis à jour 11 avril 2018

Les séries éliminatoires s’amorcent ce soir à TVA Sports et c’est le moment de se livrer au jeu des prédictions.

Honnêtement, toutes les séries de premier tour vont être incroyables. Je m'attends à plusieurs surprises. Le Lightning contre les Devils? Tout le monde choisit Tampa Bay, mais au fond, on ne sait pas...

Ma série préférée sera probablement celle entre les Penguins et les Flyers. J’ai couvert leur affrontement lors des éliminatoires de 2012 et ce fut l’une des meilleures séries que j’ai vues. Il y avait beaucoup de buts, de l’émotion, Sidney Crosby s’était battu contre Claude Giroux. En partant, il y a une rivalité naturelle. Et à Philadelphie, l’ambiance est extraordinaire en séries. Les partisans aiment le mélange de buts et de jeu physique.

Dans ce duel, je pense que c’est le meilleur gardien, entre Matt Murray (Penguins) et Brian Elliott (Flyers), qui va permettre à son équipe de l’emporter.

Cela dit, j’aurai aussi beaucoup d’intérêt pour la série opposant les Maple Leafs aux Bruins. Deux clubs originaux, rivalité naturelle ici aussi, Auston Matthews contre Patrice Bergeron... Je favorise Toronto même si, la semaine passée, je choisissais Boston! Je crois que les Leafs seront avantagés devant le filet étant donné que Frederik Andersen a généralement du succès contre les Bruins, alors que son vis-à-vis Tuukka Rask a connu une fin de saison compliquée.

Je crois d’ailleurs que le vainqueur de cette série fera ensuite son chemin jusqu’en finale de la Coupe Stanley.

Dans l’Ouest, je vois les Jets de Winnipeg atteindre la grande finale. Je le crois depuis longtemps. Oui, les Predators semblent le choix facile. Trop facile, même. Ça a l’air trop simple, il va leur arriver quelque chose.

Je m’amuse à penser à une finale canadienne. Ce n’est pas arrivé depuis 1989, alors que les Canadiens avaient affronté les Flames. Je sais que les chances que cela arrive sont minces, mais on peut bien s’amuser un peu avant que le tournoi ne commence!

Chapeau, M. Molson

Revenons aux Canadiens, qui ont vu leur difficile saison prendre fin samedi. J’ai bien aimé la conférence de presse menée par Geoff Molson et Marc Bergevin, lundi. À vrai dire, j’ai beaucoup apprécié l’attitude générale de M. Molson. J'ai trouvé que son message était clair et qu'il allait un peu plus loin que Marc, qui ne peut pas tout dire.

J'ai hâte de voir, je crois au message qui a été passé, qu'on va avoir des changements.

Le dossier prioritaire pour la direction des Canadiens, cet été, à l’exception du repêchage évidemment, sera celui de Max Pacioretty.

Si je regarde la façon dont la conférence de presse s'est passée, on parlait beaucoup de leadership et d'attitude. Je trouvais qu'on tournait pas mal autour du capitaine. Ce dernier une responsabilité énorme à prendre là-dedans, le leadership passe par lui.

Quand ça va bien, c'est facile, être capitaine. Quand ça ne va pas bien, tu vois vraiment ce que tu as dans les mains, si tu as le genre de joueur qui est prêt à sortir de sa zone de confort pour le bien de l'équipe.

Sera-t-il échangé? Ça plane depuis les Fêtes, ce dossier. Je suis convaincu que l’état-major des Canadiens a sondé le marché et ce n’est probablement pas fini. J'ai bien hâte de voir comment tout ça va se terminer. Parce le manque de leadership semblait flagrant. Je suis convaincu qu'il y a eu de grandes discussions entre les patrons du Tricolore à ce sujet.

Price reviendra en force

Carey Price en est un autre dont le rendement a fait jaser cette année. Blessé, performant en deçà de ses standards habituels, le gardien du CH a eu une année difficile.

Je m'attends à ce qu'il revienne très près de son niveau des beaux jours. Cette année, tout est allé de travers dès le début de la saison. Après, c’est plus difficile de reprendre ton rythme.

Le seul moment où j'ai eu l'impression qu'il redevenait Carey Price, c'est quand il est revenu de sa première blessure. À la fin, c’est le mental qui était défaillant.

Je ne crois toutefois pas que l’échanger fasse partie de l’équation, malgré son gros contrat. Je ne connais pas un seul directeur général de la LNH qui ne lui aurait pas donné ce pacte au moment où il a été signé. Toutefois, ce qui est inquiétant un peu, c'est toujours les blessures. On voit qu'il est un peu plus fragile.

N’empêche, je m’attends à ce qu’il redevienne le Carey Price qui a eu du succès dans le passé.

Bonnes séries à tous!