Canadiens de Montréal

Nicolas Deslauriers ne cache pas sa frustration

Publié | Mis à jour

Même s’il figure parmi les rares belles surprises chez le Canadien de Montréal cette saison, l’attaquant québécois Nicolas Deslauriers n’a pas caché sa frustration de rater à nouveau les séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey (LNH).

«Le seul temps où j’y goûte, c’est quand je regarde les séries à la télé et ce n’est pas plaisant», a reconnu Deslauriers, lundi, devant les médias.

Anciennement des Sabres de Buffalo, Deslauriers a maintenant disputé 269 matchs de saison régulière dans la LNH, mais il est toujours à la recherche d’une première expérience dans les éliminatoires.

«Je suis satisfait de ma saison en général, mais on n’a pas fait les "playoffs" et c’est plus fâchant», a déclaré Deslauriers, qui a totalisé 14 points, dont 10 buts, en 58 matchs avec le Canadien.

Questionné à savoir s’il est difficile pour un Québécois d’évoluer avec le club montréalais, Deslauriers a esquissé un sourire et affirmé qu’il adorait jouer avec le Tricolore.

«Quand tu joues au Centre Bell, c’est tellement facile de jouer à la maison pour moi», a-t-il dit, précisant qu’il profite de l’énergie de la foule.

«J’ai hâte de revenir au camp, dans une meilleure forme encore, et d’aider l’équipe à aller dans les séries l’an prochain, a ajouté Deslauriers. Les "playoffs", c’est mon but.»

Sur une note personnelle, Deslauriers aura au moins profité de la dernière saison pour convaincre l’équipe de prolonger son contrat de deux ans pour un montant de 1,9 million $.