Crédit : AFP

LNH

Guy Boucher regarde droit devant

Publié | Mis à jour

À moins d’un revirement de situation, le Québécois Guy Boucher devrait être de retour comme entraîneur-chef des Sénateurs d’Ottawa, la saison prochaine.

C’est du moins ce qu’on peut conclure à la suite du point de presse qu’il a donné, lundi, dans la capitale canadienne.

«J’ai un contrat pour l’an prochain, a d’ailleurs lui-même souligné Boucher, confronté à une question sur son avenir avec les Sénateurs. Actuellement, je finis cette année et on va prendre les bonnes décisions pour regarder ce qui doit être fait en vue de la prochaine campagne.»

«Quand on regarde la saison complète, ç’a plutôt bien commencé, mais nous n’avons définitivement pas été en mesure d’atteindre notre objectif qui était d’accéder aux séries éliminatoires», a indiqué l’entraîneur.

Se regarder dans le miroir

Boucher a convenu que le temps était maintenant venu d’évaluer le travail de chacun, que ce soit celui des joueurs ou celui des entraîneurs, y compris sa propre contribution.

«Nous n’avons pas été aussi bons défensivement cette année, a affirmé l’entraîneur québécois. La défensive, c’est toute l’équipe. Tu ne peux pas blâmer juste le gardien de but. Les attaquants, les défenseurs, les gardiens, tout le monde est responsable. Pointer des gars en particulier, je n’aime pas ça, ce n’est pas mon genre.»

Les Sénateurs ont conclu la saison au 30e rang du classement général de la Ligue nationale de hockey avec une fiche de 28-43-11. Seuls les Sabres de Buffalo ont fait pire.

La formation d’Ottawa a par ailleurs alloué 291 buts en 82 rencontres, ce qui correspond à une moyenne de 3,55 par match.

Rien prendre pour acquis

Selon Boucher, l'atmosphère doit être différente chez les Sénateurs la saison prochaine. L’équipe était peut-être moins affamée en raison de certains succès connus par le passé.

«Tu ne peux rien prendre pour acquis», a ainsi noté l’entraîneur.

Il croit que les Sénateurs auront appris de la situation et que l’énergie sera meilleure dans la formation «par le simple fait qu’on a fini dans le bas».

Lors des séries éliminatoires de 2017, Boucher avait mené les Sénateurs jusqu’en finale de l’Association de l’Est, où ils avaient perdu en sept matchs face aux Penguins de Pittsburgh, éventuels champions de la Coupe Stanley.

Boucher est l’entraîneur-chef des Sénateurs depuis mai 2016 à la suite du congédiement, le mois précédent, de Dave Cameron.