Erik Karlsson

Photo : Erik Karlsson Crédit : AFP

LNH

Erik Karlsson espère demeurer à Ottawa

Publié | Mis à jour

Erik Karlsson a une fois de plus répéter qu’il espérait demeurer à Ottawa encore longtemps, lundi dans le cadre du bilan de fin de saison des Sénateurs.

Le défenseur étoile, dont l’entente de sept ans d’une valeur de 45,5 millions $ viendra à échéance au terme de la prochaine campagne, peut signer une prolongation de contrat à partir du 1er juillet.

Il a affirmé lundi qu’il allait passer l’été dans la région d’Ottawa et que les négociations à venir avec l’organisation ne l’inquiétaient pas. «Je vais faire le salaire que je vais faire, ici ou ailleurs», a-t-il indiqué au quotidien «Le Droit».

Le nom de Karlsson a circulé dans plusieurs rumeurs d’échange au cours de la saison. Les Sénateurs ont d’ailleurs écouté plusieurs offres à la date limite des transactions.

Du temps en famille

Le Suédois n’a pas pris part aux trois derniers matchs de la saison des Sénateurs, qui étaient tous disputés à l’extérieur. Il a préféré rester avec sa famille. Lui et son épouse, Melinda, ont perdu leur fils en mars.

Après la dernière rencontre des siens à domicile, le 2 avril contre les Jets de Winnipeg, il avait ramassé la rondelle dans le filet. Un geste qui n’a fait qu’intensifier les rumeurs de son possible départ d’Ottawa.

«Je vais gérer la situation pendant l’été, mais j’espère toujours que la rondelle que j’ai prise ne sera pas la dernière», a-t-il reconnu au quotidien «Ottawa Sun».

Un impact majeur

Le dossier Karlsson risque d’avoir un impact sur d’autres joueurs. Matt Duchene, échangé de l’Avalanche du Colorado aux Sénateurs en novembre, a avoué que ce qui se passera avec son capitaine et avec Mark Stone, qui peut devenir joueur autonome avec compensation cet été, influencera sa décision.

Duchene, comme Karlsson, profitera de l’autonomie complète après la campagne 2018-2019. «Tu as besoin de bons joueurs pour gagner dans cette ligue», a-t-il affirmé au «Droit».

Les Sénateurs ont terminé la saison au 30e rang du classement général, seulement un an après avoir été éliminés en sept matchs par les Penguins de Pittsburgh en finale de l’Association de l'Est.