F1

Un Grand Prix grandiose

Un Grand Prix grandiose

Christian Tortora

Publié 08 avril 2018
Mis à jour 08 avril 2018

Le Grand Prix de Bahreïn s’est révélé fantastique. Le pilote Ferrari Sebastian Vettel y a signé sa deuxième victoire de suite cette saison.

La course a été exceptionnelle. Je dirais même grandiose en raison de ses nombreux moments palpitants.

S’il y avait eu un tour de plus, Vettel aurait été battu par Valtteri Bottas sur Mercedes. Ce dernier lui a mené la vie dure dans les derniers tours. Vettel était alors en perdition puisqu’il n’avait presque plus de pneus.

Catastrophe pour Red Bull

Encore une fois, Max Verstappen va certainement se faire taper sur les doigts. Il est parti comme un fou et a touché la roue arrière de Lewis Hamilton. Résultat : il a été contraint à l’abandon. Avec une roue crevée, il est rentré aux puits, mais au bout de la ligne des stands, sa course s’est terminée, un problème électrique a mis fin à ses espoirs.

Même chose pour son coéquipier chez Red Bull, Daniel Ricciardo, qui en a bavé. Il ne méritait pas un tel sort. C’est une catastrophe pour cette écurie, qui ne récolte aucun point puisqu’aucune voiture n’a rallié l’arrivée.

Cadence d’enfer

En résumé, l’épreuve a été incroyable. Le Grand Prix de Bahreïn s’est déroulé sous une cadence d’enfer et il y a eu beaucoup de bagarres. Plusieurs pilotes ont éprouvé des problèmes.

Mais pas Pierre Gasly. Le jeune Français a signé une incroyable quatrième place en devançant notamment Fernando Alonso.

Pour ce qui est du Québécois Lance Stroll, il a malheureusement continué sa galère au volant d’une voiture plus que poussive. Même si nous n’en sommes qu’au deuxième Grand Prix de la saison, il serait temps pour Williams de revenir à la planche à dessin.

On se retrouve la semaine prochaine pour le Grand Prix de Chine. Ce sera encore une belle bataille!