F1

F1: Sebastian Vettel s'impose à Bahreïn; Lance Stroll 16e

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Résistant à Valtteri Bottas malgré des pneus très usés lors des derniers tours du Grand Prix de Bahreïn de Formule 1, l’Allemand Sebastian Vettel a décroché sa deuxième victoire en autant de courses cette saison en remportant le Grand Prix de Bahreïn de Formule 1, dimanche à Sakhir.

Pour sa part, le Québécois Lance Stroll s’est contenté du 14e échelon après avoir amorcé l’épreuve au 20e et dernier rang. Initialement 16e, des pénalités de 30 secondes à Sergio Perez (Force India) et Brendon Hartley (Toro Rosso) l'ont fait monter de deux places au classement.

Une stratégie à deux arrêts était initialement prévue pour le vainqueur, mais la décision de l’écurie Mercedes a dicté une course à un seul passage aux puits pour les meneurs.

S’arrêtant après 28 des 57 boucles pour chausser des pneus tendres, Vettel a dû composer avec des gommes en fin de vie pendant les derniers tours de l’épreuve, lorsque Bottas se rapprochait.

«J’ai dit à la radio avec 10 tours à faire que tout était sous contrôle, mais c’était un mensonge, a dit Vettel après la course, selon le réseau ESPN. Lorsqu’ils m’ont dit le rythme de Valtteri, je croyais que c’était impossible de gagner.»

Le pilote de Ferrari a finalement terminé avec une priorité de 0,699 s sur le Finlandais. Il est ainsi monté sur la plus haute marche du podium pour une 49e fois, lui qui prenait part à un 200e Grand Prix en carrière.

Prenant le départ de la neuvième place en raison d’une pénalité pour un changement de boîte de vitesse, le champion du monde en titre Lewis Hamilton a profité des abandons de Daniel Ricciardo (Red Bull), de Max Verstappen (Red Bull) et de Kimi Raikkonen (Ferrari) pour limiter les dégâts en vertu d’une troisième place. Avec 33 points, il accuse 17 points de retard sur Vettel au classement des conducteurs.

Stroll en difficulté

Quatorzième en Australie deux semaines auparavant, Stroll a éprouvé des ennuis avec sa voiture tout au long du week-end et a fini tout juste devant son coéquipier chez Williams, Sergey Sirotkin.

Le Montréalais a malgré tout réussi un excellent départ, grimpant jusqu’en 13e position, mais un bris à son aileron avant l’a forcé à s’arrêter prématurément.

«J’étais vraiment heureux avec ma course, même si nous n’étions nulle part en termes de position, a commenté Stroll, dans un communiqué. Nous avons perdu 10 secondes pour changer l’aileron avant, mais je suis parvenu à effacer le retard pour battre mon coéquipier. Je crois que nous avons fait le maximum possible aujourd’hui.»

Classement

  1. Sebastian Vettel (GER/Ferrari)
  2. Valtteri Bottas (FIN/Mercedes) à 0.699
  3. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) à 6.512
  4. Pierre Gasly (FRA/Toro Rosso-Honda) à 1:02.234
  5. Kevin Magnussen (DEN/Haas-Ferrari) à 1:15.046
  6. Nico Hülkenberg (GER/Renault) à 1:39.024
  7. Fernando Alonso (ESP/McLaren-Renault) à 1 tour
  8. Stoffel Vandoorne (BEL/McLaren-Renault) à 1 tour
  9. Marcus Ericsson (SWE/Sauber-Ferrari) à 1 tour
  10. Esteban Ocon (FRA/Force India-Mercedes) à 1 tour
  11. Carlos Sainz Jr (ESP/Renault) à 1 tour
  12. Sergio Pérez (MEX/Force India-Mercedes) à 1 tour
  13. Brendon Hartley (NZL/Toro Rosso-Honda) à 1 tour
  14. Charles Leclerc (MON/Sauber-Ferrari) à 1 tour
  15. Romain Grosjean (FRA/Haas-Ferrari) à 1 tour
  16. Lance Stroll (CAN/Williams-Mercedes) à 1 tour
  17. Sergey Sirotkin (RUS/Williams-Mercedes) à 1 tour

Meilleur tour en course: Valtteri Bottas (FIN/Mercedes) 1:33.740 au 22e tour (moyenne: 207,843 km/h)

Abandons:

  • Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull): problème mécanique 2e tour
  • Max Verstappen (NED/Red Bull): problème mécanique 5e tour
  • Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari): problème mécanique 35e tour