Canadiens de Montréal

L’effort était «beaucoup mieux» selon Claude Julien

Publié | Mis à jour

Claude Julien a accepté le sort de l’équipe contre les Devils de New Jersey, dont le but gagnant a été marqué à court d’un homme, dimanche.

Certains pourraient voir la prouesse de Taylor Hall, qui a filé seul devant Carey Price à sa sortie du banc des châtiés, comme un manque d’opportunisme à cinq contre trois, mais le pilote des Canadiens de Montréal a concédé que l’exécution a tourné en faveur des visiteurs.

«C’était à cause d’un tir bloqué, a-t-il justifié. Le joueur intelligent qu’est Travis Zajac a fait un beau jeu.»

Julien a aussi aimé ce qu’il a vu en infériorité numérique après la catastrophe à Pittsburgh la veille, lorsque les Montréalais ont accordé trois buts avec l’homme en moins.

«On a vu la différence. C’est ça qu’il faut, a-t-il répété. Ça ne prend pas du talent, ça prend de la volonté pour faire les bonnes choses.»

Au match où il a rejoint Jacques Plante au premier rang de l’histoire de l’organisation pour les matchs joués (556), Carey Price a réalisé 30 arrêts.

Julien s’est dit satisfait, même si le CH a laissé filer l’avance de 1-0 en troisième.

«Nous avons disputé un match dur, physique et on était beaucoup mieux [que samedi]. C’est ce que nous avons demandé aux joueurs d’être plus dédié au style de jeu que l’on recherche.»

L’attaquant Michael McCarron, qui a été opposé à Bryan Boyle, a aussi eu une bonne évaluation de son entraîneur.

«C’était une bonne expérience pour McCarron. Je pense qu’il s’est bien débrouillé. Il a eu la chance d’apprendre beaucoup.»