Canadiens de Montréal

Le CH doit renouveler le contrat de Waite

Le CH doit renouveler le contrat de Waite

Patrick Lalime

Publié 28 mars 2018
Mis à jour 28 mars 2018

Le propriétaire des Canadiens de Montréal, Geoff Molson, a indiqué il y a quelques jours qu’il y aurait «des changements, des ajustements et des ajouts» en vue de la prochaine campagne.

Après une telle saison, c’est normal d’y aller d’une telle déclaration. Les derniers mois ont été inacceptables, il le sait et ne s’en cache pas.

Parmi ceux dont le contrat devra être renouvelé, on retrouve l’entraîneur des gardiens de but, Stéphane Waite.

Malgré une saison un peu plus difficile, tant collectivement que pour Carey Price, je crois fermement que Waite demeure un morceau très important et je le garderais au sein de l’organisation.

Et la raison est assez simple. Price a connu les quatre meilleures saisons de sa carrière en compagnie de Waite, avec des taux d’efficacité de ,927, ,933, ,934 et ,923. Cette saison (,902), c’est plus difficile, mais je n’ai aucun doute que ça se replacera dès l’an prochain.

Au-delà des statistiques, Price s’est établi comme un gardien dominant, redouté de tous à travers la LNH et il a remporté l’or aux Jeux olympiques en 2014, le trophée Vézina en 2015 ainsi que la Coupe du monde en 2017.

Il ne faut pas oublier non plus son travail avec Antti Niemi. Tous s’entendaient pour dire que sa carrière dans la LNH était terminée, puis Waite a trouvé le moyen de le remettre sur les rails. Le Finlandais est finalement le candidat du Tricolore pour le trophée Bill-Masterton. Tout un revirement de situation!

Du bon travail à Chicago

Et avant de se joindre aux Canadiens, Waite a complètement changé le style de Corey Crawford avec les Blackhawks pour lui permettre de finalement devenir un gardien de premier plan dans la LNH et de remporter la coupe Stanley à deux reprises.

Je l’ai connu pendant mes deux années à Chicago et il m’avait grandement impressionné. C’est quelqu’un qui travaille extrêmement fort, qui s’attaque aux petits détails, même quand tout va bien. De plus, il peut déceler rapidement une mauvaise habitude chez un gardien et le ramener sur le droit chemin.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, Waite est le premier entraîneur de gardiens de but que j’ai eu à temps plein dans ma carrière. Lors de mes sept premières saisons dans la LNH, je n’avais que des entraîneurs à temps partiel.

Waite avait alors redonné un second souffle à ma carrière. Il était un allié qui était là pour m’aider. Je le respecte énormément et je sais pertinemment qu’il est respecté à travers la LNH.

Pour toutes ces raisons, je suis persuadé que Waite est toujours l’homme de la situation pour les Canadiens.

(Voyez, dans la vidéo ci-dessus, l’intervention de Patrick Lalime à l’émission #LavoieDubé, mercredi)