Impact

Un Impact plus compétitif?

Dave Lévesque

Publié | Mis à jour

La chimie d’une équipe sportive est une chose parfois très fragile, mais l’arrivée récente d’Alejandro Silva et de Rudy Camacho n’a vraisemblablement pas altéré celle qui règne au sein de l’Impact de Montréal.

«Je crois que le groupe avait envie d’avoir ces renforts pour se sentir plus fort et je trouve que c’est bien», a souligné l’entraîneur-chef Rémi Garde, mardi.

«J’ai plutôt l’impression que le groupe le vit de manière positive plutôt que négative en se disant “zut il y a un peu moins de chances que je joue”.»

Garde a raison de souligner ce détail plutôt important parce qu’il peut effectivement arriver que l’ajout de joueurs crée des tensions au sein d’une formation.

Bonne chose

«Les joueurs ont compris que la saison serait longue et qu’on aurait besoin de tout le monde. Du coup, ça facilite les choses.»

Rod Fanni assure lui aussi que l’arrivée de sang nouveau ne peut que profiter à l’effectif.

«C’est une bonne chose pour l’équipe parce qu’il va y avoir pas mal de matchs qui vont arriver et il va y avoir de la fatigue.»

«C’est bien d’avoir un groupe étoffé et d’avoir des qualités en plus, ce sont des armes supplémentaires.»

Bonne intégration

Ayant eu un week-end sans match, l’Impact a pu en profiter pour avoir plus de temps afin de s’acclimater à ses deux nouveaux joueurs.

«Ça nous permet de passer plus de temps avec eux et de nous habituer à nous entraîner avec eux afin d’apprendre à connaître leurs tendances», a souligné Daniel Lovitz.

«Mais le vrai test est en situation de match et nous avons hâte de les intégrer de cette façon.»

Et on pourrait justement les voir rapidement puisque Rémi Garde a indiqué que Camacho et Silva seraient sélectionnables pour le match de samedi à Seattle.

«Ils s’intègrent très bien, ils s’intègrent par le travail parce qu’on leur avait concocté de très bonnes séances», a mentionné l’entraîneur-chef.

«Étant donné qu’ils étaient dans leur saison en Argentine et en Belgique, il n’y a pas d’intégration physique à faire, c’est seulement tactique.»

Patience

Si l’ajout de Camacho et Silva vient avec plus d’expérience et de profondeur, Rémi Garde a tenu à rappeler aux partisans qu’ils se devaient d’être patients.

«L’équipe est certainement plus compétitive qu’elle ne l’était il y a un certain temps.»

«Est-ce que ça va se traduire par des résultats immédiats? Il faut être prudent quand même. Ce n’est pas par un claquement de doigts qu’on intègre des joueurs, Alejandro ne parle pas pour l’instant le langage commun, je ne peux pas m’exprimer en espagnol avec lui.»

«Ce n’est pas en une ou deux semaines d’entraînement qu’on acquiert des automatismes. Ce que je vois et ce que j’apprécie, c’est que les joueurs sont dans le travail.»

Mancosu de retour

Il est encore tôt pour savoir si Rémi Garde fera à nouveau appel au duo formé d’Ignacio Piatti et Jeisson Vargas en attaque comme ce fut le cas contre Toronto.

Il a toutefois mentionné que Matteo Mancosu devrait être en mesure d’effectuer un retour au jeu samedi, lui qui a raté le dernier match en raison d’une blessure.

«Matteo est de retour petit à petit et théoriquement, je pense qu’il sera bon pour la fin de la semaine.»

 

Voyez le reportage de Nancy Audet dans la vidéo ci-dessus.