SPO-OLYMPIQUES

Crédit : Ben Pelosse / JdeM

Patinage

Alex Boisvert-Lacroix conclut la meilleure saison de sa vie

Publié | Mis à jour

Alex Boisvert-Lacroix a été plus rapide que samedi, sauf qu’il a descendu d’une place au classement du dernier 500 m de la saison de la Coupe du monde de patinage de vitesse longue piste, dimanche, à Minsk au Bélarus. Le Sherbrookois a terminé 9e en un temps de 35,19 secondes. Samedi, il s’était classé 8e (35,25 s).

Comme ce fut le cas la veille, les patineurs néerlandais ont fait main basse sur le podium du 500 m. Jan Smeekens (34,83 s) a terminé premier devant Dai Dai Ntab (34,94 s) et Hein Otterspeer.

«Les temps étaient en général plus rapides [dimanche]. Je n’ai pas fait une mauvaise course. Mes 300 premiers mètres étaient excellents, mais mon entrée dans le dernier virage a été mauvaise, a analysé le Québécois. Quand tu fais de telles erreurs à un 500 m, ça ne pardonne pas. Je n’ai plus la forme que j’avais en début de saison, alors je me suis fait dévorer par mon adversaire dans le dernier 100 mètres. En voulant trop améliorer un point technique, j’ai fait d’autres erreurs.»

Boisvert-Lacroix termine au sixième rang du classement final de la saison sur 500 m. S’il avait fini dans les cinq premiers aux courses disputées à Minsk, ses points auraient été bonifiés, ce qui lui aurait permis d’atteindre son objectif de Top 5 au général. N’empêche, l’athlète de 30 ans reste satisfait de sa dernière campagne.

«C’est ma meilleure saison à vie. J’ai gagné deux médailles d’or coup sur coup en Coupe du monde et je me suis classé pour les Jeux olympiques. C’était le rêve d’une vie qui s’est réalisé et il n’y a pas de prix à ça.»

Boisvert-Lacroix ne s’en cache pas : terminer une saison olympique est plus drainant qu’une saison régulière.

«Oui, je suis un peu plus fatigué. La saison a été intense, tant physiquement qu’émotivement. Beaucoup de personnes des autres pays sont dans le même état que moi et à la fin, on y va avec ce qui reste.»

Le patineur ramènera dans ses bagages l’assiette qui récompense la troisième place du Canada au classement final du sprint par équipe. Au cours de la saison 2017-2018, Boisvert-Lacroix, Laurent Dubreuil, Alexandre St-Jean, Vincent De Haître et Gilmore Junio ont tous uni leurs efforts pour offrir au pays trois victoires en Coupes du monde.

L’absence d’une équipe complète cette fin de semaine à Minsk aura fait redescendre le Canada en troisième place.