Patinage

Tania Vicent : «Marianne est sereine avec sa décision»

Publié | Mis à jour

Les Championnats mondiaux de patinage de vitesse se dérouleront à guichets fermés ce week-end, une première à l’aréna Maurice-Richard de Montréal.

TVA Sports 2 présente les finales du 500m et du 1500m à compter de 13h30.

Après tout, les curieux et passionnés de courte piste pourront voir la dernière participation de la Québécoise Marianne St-Gelais, qui s’est bien relevée de sa chute lors des qualifications du 1500 mètres.

La patineuse de Saint-Félicien tentera samedi de se reprendre au 500m, puis aux 1000m et 3000m de dimanche.

La retraite pèse-t-elle lourd?

À sa dernière participation olympique, le mois dernier, St-Gelais est rentrée bredouille de Pyeonchang et elle a perdu pied dans le dernier virage de l’épreuve de vendredi.

La retraite pèse-t-elle lourd dans sa tête? Son ancienne coéquipière et muse Tania Vicent en doute.

«Je ne pense pas que ça pèse tant que ça. Marianne est très sereine dans sa décision de prendre sa retraite», assure la quadruple médaillée olympique, qui a accroché ses patins après les Jeux de Vancouver.

«Elle est heureuse avec sa décision et je pense qu’elle veut exploiter chacune de ses opportunités et bien performer.»

D’ailleurs, elle devra se battre pour terminer parmi les huit premières aux qualifications de samedi au 500m.

«Malheureusement le 1500 mètres n’a pas bien été, mais il lui reste deux autres disciplines auxquelles elle s’est qualifiée et ça va bien. Le tour n’est pas joué pour atteindre la première marche du podium.»

«Elle peut faire un podium juste dans l’une des deux autres distances et ça pourrait lui donner un très bon résultat.»

Vicent jouait le rôle de mentor pour St-Gelais en 2010 à Vancouver. La Saguenéenne est à son tour un modèle pour la jeune Kim Boutin, qui aura une place dans chacune des courses aux Championnats mondiaux.

La jeune triple médaillée des Jeux de Pyeongchang est la seule Canadienne à avoir réussi à se qualifier partout.