Indycar

«Tout a commencé en karting»- Zachary Claman De Melo

Publié | Mis à jour

En toute logique, c’est en karting que le jeune pilote montréalais Zachary Claman De Melo, qui disputera aujourd’hui sa deuxième course en Série IndyCar, a entrepris ses premiers pas en course automobile.

À l’occasion de ses huit ans, on lui a offert comme cadeau de participer à une journée de karting dans un centre spécialisé.

«Je m’y suis présenté juste pour le plaisir», a-t-il raconté dans une longue entrevue accordée au «Journal de Montréal» vendredi dans les paddocks du circuit temporaire aménagé dans les rues de St. Petersburg, en Floride.

Mais ce qui fut initialement une aventure pour s’amuser a pris une tout autre signification.

«Après quelques tours de roue, j’ai réalisé que j’étais compétitif et que j’allais de plus en plus vite, a-t-il poursuivi. Je me suis dit qu’une journée n’était pas suffisante.»

Comme pour plusieurs jeunes de son âge, la contribution de ses parents a été essentielle pour assouvir sa passion de la course.

«Mon père m’a acheté un kart à Saint-Hilaire et tout s’est enchaîné rapidement, dit-il. Je souhaitais y retourner tous les jours pour m’améliorer.

«Je me suis inscrit par la suite à des Coupes du Québec ainsi qu’à des championnats au Canada où j’ai été titré à trois reprises.»

Le saut en voiture

Après avoir fait, affirme-t-il, «le tour du jardin en karting», il passe à l’étape suivante : la voiture.

Grâce encore à l’appui financier de ses parents, il se dirige vers l’Europe au début de 2016 pour prendre part à la Coupe F3 sans toutefois rien casser.

«Les conditions n’étaient pas idéales, rapporte-t-il. Après une demi-saison, j’ai choisi de partir et de revenir en Amérique, explique le pilote de 19 ans né à Westmount. Ç’a été ma meilleure décision.»

Il s’est ensuite engagé dans la Série de développement Indy Lights pendant deux saisons. Sa première victoire l’an dernier, au circuit routier de Road America, lui a ouvert les portes de l’IndyCar.

«Ce succès a été le tournant de ma carrière, prétend Claman De Melo. Je savais, dès lors, que je pouvais viser plus haut. Et j’ai fait la rencontre de Joel Leonoff.»

Ce dernier, établi à Montréal, est le président et chef de la direction de Paysafe, une entreprise spécialisée dans le paiement en ligne, qui compte plusieurs succursales dans le monde dont l’une à Montréal justement.

«Cette compagnie m’a supporté, relate Claman De Melo, à l’occasion de ma première course en Série IndyCar l’an dernier à Sonoma [où il s’est classé au 17e rang]. L’association a été fructueuse, car elle a choisi de m’appuyer cette année pour 10 des courses du championnat cette saison.

«Si tout va bien, je souhaite évidemment que ce partenariat me permette de rouler à temps plein en 2019. C’est mon but et je me sens capable de le réaliser.»